Mexique – Torneo Grita México 2021 : retard à l’allumage

Logo : Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Flucarne-opposee.fr%2Fimages%2Fstories%2Fnews%2F27-07-21%2Fmazatlan.jpg&q=25&w=1080

Coup d’envoi de la fiesta grande mexicaine avec, comme attendu, quelques géants qui vacillent d’entrée en attendant le retour de leurs fils prodiges.

Guide du tournoi

Le coup d’envoi du Torneo Grita México 2021 est donc donné et comme prévu, quelques géants ont vacillé, leur effectif étant souvent totalement chamboulé par l’absence de cadres impliqués dans la Gold Cup ou les Jeux Olympiques. Meilleur exemple, Cruz Azul. Le champion sortant avait signé douze victoires consécutives pour lancer son dernier tournoi, il débute sa défense de titre par une défaite. Au rayon des absents : Adrián Aldrete, blessé, Luis Romo et Roberto Alvarado aux JO, Orbelin Pineda à la Gold Cup, Yoshimar Yotún et Jonathan Rodríguez encore en vacances pour se remettre de leur Copa América. Difficile dans ces conditions d’espérer retrouver la dynamique de début d’année. C’est justement une dynamique qu’il a manqué face à un Mazatlán qui n’a pas été si dangereux que cela mais a su parfaitement exploiter les errances défensives de joueurs qui paraissaient encore ailleurs, le premier but venant d’une combinaison loin d’être parfaite mais rendu possible par la passivité des défenseurs, le deuxième d’un manque de combativité de Julio Domínguez, trop facilement piégé par Brian Rubio. Du côté des hommes de Reynoso, trop d’erreurs et d’imprécisions à l’image des centres souvent manqués d’el Shaggy Martínez ou de Nacho Rivero, ou des ratés de Brayan Angulo et autre Santiago Giménez quand ils ne sont pas tombés sur un grand Vikonis, comme Pol Fernández qui a vu son penalty parfaitement sorti par le portier visiteur.

Le retard prévu à l’allumage, l’América l’a aussi connu. En déplacement sur les terres de Gallos Blancos de Querétaro, les hommes de Solari ont globalement dominé le premier acte, alternant sur les ailes, trouvant un Roger Martínez trop maladroit au cœur de la surface, ont parfois souffert en seconde période – on pense notamment à l’énorme occasion pour Nico Sosa quasiment sur le coup d’envoi, mais auraient aussi pu s’imposer, Sosa sauvant notamment les siens après une énorme parade d’Aguerre. Rien d’inquiétant donc pour les Águilas, comme pour les Rayados, accrochés par un excellent Puebla après avoir tout tenté et surtout cru prendre l’avantage en toute fin de partie avant d’être refroidis par un but validé au VAR dans les ultimes secondes. Le plus inquiétant vient de León, totalement balayé par Pachuca, sombrant à partir de l’heure de jeu (deux buts en deux minutes) alors que jusqu’ici tout semblait plutôt cohérent. Une fois la marque déflorée, la Fiera a cessé de mordre et a laissé Pachuca totalement dérouler. Difficiles débuts donc pour Ariel Holan.

La journée a cependant profité à deux autres prétendants : Santos s’en est allé punir Necaxa à Aguascalientes, affaire pliée en moins d’une heure, alors que Tigres, sans ses Français retenus aux JO, a réussi la belle affaire à Tijuana. Pas forcément dans le jeu, la bande au Piojo Herrera a surtout souffert, notamment face aux combinaisons rapides des offensifs des Xolos, mais en termes de résultat avec une victoire ramené du déplacement. Autre belle affaire, celle de Toluca qui ramène une belle victoire de son déplacement à Juárez, malgré une merveille de Martín Galván.

Résultats

Querétaro 0 – 0 América

Club Necaxa 0 – 3 Santos Laguna

Juárez 1 – 3 Deportivo Toluca

Pachuca 4 – 0  León

Chivas 1 – 2 Atlético San Luis

Pumas 0 – 0 Atlas

Rayados 1 – 1 Puebla

Tijuana 1 – 2 Tigres

Cruz Azul 0 – 2 Mazatlán

Crédit photo : imago images/Agencia EFE

À propos de Publisher