😡 Messi et ses 3 cartons rouges très bizarres

Logo : OneFootball

OneFootball

Jibril Diop

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Fwp-images.onefootball.com%2Fwp-content%2Fuploads%2Fsites%2F23%2F2021%2F01%2FScreenshot-2021-01-18-at-17.41.42-1000x732.png&q=25&w=1080

Dimanche soir, Messi a fait un carton. De couleur rouge.

Le soyeux dribbleur a asséné un coup de boxeur au défenseur de Bilbao. Et pourtant, il s’agit seulement de sa troisième expulsion en carrière. Trois expulsions qui méritent d’être décortiquées et déconstruites.

Le premier carton rouge de la carrière de Leo était ahurissant, le deuxième exaspérant et le troisième… indéfendable.

Au risque de paraître pro-Messi, nous plaçons les arbitres sur le banc des accusés. Voici les trois pièces à conviction.


😡 L’incident 1

Août 2005, Budapest. Son tout premier carton rouge est digne d’une telenovela. Rentré en jeu pour son premier match avec la sélection argentine, le jeune Leo se fait expulser deux minutes plus tard pour un coup de coude subtil (et involontaire ?) sur un défenseur qui l’agrippait en pleine course.

À cause de l’excès de zèle de l’arbitre – dans un insignifiant match amical -, l’enfant de Rosario file au vestiaire la tête entre les mains.


😡 L’incident 2

Son deuxième carton rouge est un peu moins consternant, mais tout aussi saisissant. C’était lors de la Copa América 2019, où Messi a été naïvement entraîné dans une altercation avec le bulldog chilien Gary Medel.

Deux, trois bousculades de la poitrine entre les deux antagonistes et l’arbitre brandit un double carton rouge. Une sentence très disproportionnée par rapport au « délit Â» commis. Encore un excès de zèle de l’homme en noir. Cette « mini-bagarre Â» méritait un simple carton jaune, mais l’arbitre du jour s’est trompé de poche.

Quelques jours plus tard, Messi crie au complot : « Nous ne devions pas faire partie de cette corruption, de ce manque de respect pour la Copa. Â»

Même Medel donnera raison à son rival : « Je suis d’accord avec Messi, je ne pensais même pas que nous aurions un carton jaune pour cela. Il y a eu quelques bousculades mais c’était tout. L’arbitre aurait pu gérer cela beaucoup mieux. Â»


L’incident indéfendable 🤷‍♂️

Et enfin, le troisième carton rouge de sa carrière, survenu dimanche dernier. Cette fatidique finale de Supercoupe d’Espagne. Excédé par les gestes d’antijeu des Basques, Messi a pété un plomb, un cable et tout ce qui va avec… Colère noire. Le lutin argentin a vu rouge.

Crédit photo : Goal


Vidéo Dugout