Mercato : Sidney Govou (ex-OL) revient sur son transfert avorté à l’OM | OneFootball

Mercato : Sidney Govou (ex-OL) revient sur son transfert avorté à l’OM

Logo : Olympique-et-Lyonnais

Olympique-et-Lyonnais

Ayant fait les beaux jours de l’OL pendant une décennie, Sidney Govou aurait pu connaitre une carrière différente sans Paul Le Guen. En 2004, l’ancien international français aurait dû rejoindre l’OM à la place de Peguy Luyindula.

Il n’est pas le joueur d’un seul club mais presque. Quand le nom de Sidney Govou fait son apparition, il renvoie forcément vers l’Olympique lyonnais. Passé du côté du Panathinaïkos et de l’ETG en fin de carrière, l’ailier reste à jamais associé à son club formateur avec qui il a tout gagné. De la Coupe de la Ligue à la Coupe de France en 2008 en passant par les sept titres de champions de France, Govou a été de toutes les campagnes et surtout un pion essentiel de cet âge d’or lyonnais.

Avec 412 matchs disputés (77 buts), le septuple champion a marqué de son empreinte l’histoire de l’OL mais tout aurait pu être différent sans l'intervention de Paul Le Guen. Comme il l’explique à Oh My Goal, Sidney Govou était proche de rejoindre l’autre Olympique à l’été 2004. "J’ai voulu vraiment partir une seule fois mais ce n’était pas à l’époque de Paul Le Guen. Mais à un moment quand Peguy Luyindula part à Marseille, c’est moi qui devais partir à la base. C’était Pape Diouf à l’époque je crois et je dois partir là-bas, a confié le vice-champion du monde 2006. Sauf que Paul ne veut pas que je parte donc l’OM se rabat sur Peguy mais il ne veut pas partir non plus. Seulement il est en train de renégocier son contrat avec l’OL et le club lui dit qu’il ne pourra pas lui donner ce que Marseille lui propose."


412 matchs avec l'OL en onze saisons


Copains comme cochons, entre Govou et Luyindula, c’est finalement bien l'ancien Strasbourgeois qui va faire ses valises et prendre la direction de la Canebière contre un chèque de dix millions d’euros. Retenu par Paul Le Guen, Sidney Govou aurait-il pu rejoindre l’OM ? Dix-huit ans après l’épisode, le natif du Puy-en-Velay concède que la porte n’était pas fermée si l’entraîneur lyonnais ne lui avait pas montré une marque d’affection.

"Paul ne voulait pas que je partes mais j’étais ouvert à partir du moment où on ne me montre pas qu’on veut me garder. Je ne serai pas resté par force. Si tu me dis que tu ne veux plus de moi, je vais essayer de trouver une porte ailleurs, a poursuivi l’ailier aux 50 sélections avec les Bleus. Si tu me dis que tu m’aimes bien, que tu veux que je reste mais qu’il y a de la concurrence, je vais rester et me battre. J’ai toujours été réglo et j’ai toujours voulu avoir des personnes réglo en face de moi même si ça n’a pas toujours été le cas."

A Lyon, la carrière de Sidney Govou a toujours été faite de hauts et de bas mais l'amour du maillot a toujours été là. Et le "Match des héros" début mai l'a prouvé. L'amour du public pour l'ancien capitaine lyonnais est toujours bel et bien présent.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher