Mercato OM : Les coulisses de l’arrivée d’Amine Harit | OneFootball

Mercato OM : Les coulisses de l’arrivée d’Amine Harit

Logo : CoeurMarseillais

CoeurMarseillais

L’arrivée d’Amine Harit a été compliquée, surtout qu’il a fallu attendre la décision de la DNCG. Tout aurait pu capoter comme le fait savoir le directeur sportif de Schalke 04, Rouven Schröder.

Onzième recrues de Pablo Longoria cet été après Gerson, Konrad de la Fuente, Leonardo Balerdi, Matteo Guendouzi, Cengiz Under, Pau Lopez, William Saliba, Luan Peres, Pol Lirola, Pedro Ruiz Delgado, Amine Harit est arrivé en provenance de Schalke 04 sous la forme d’un prêt. Mais sachant que le club avait des finances limités, la DNCG a failli empêcher ce recrutement. Heureusement, trois joueurs phocéens ont accepté de différer le paiement de leur salaire afin qu’il puisse rejoindre l’OM. Le directeur sportif du club allemand Rouven Schröder est revenu sur les dernières heures de son transfert lors d’une interview accordée à Sport Bild.

« Le transfert s’est éternisé, c’était éprouvant pour les nerfs »

« C’était une grande respiration pour toutes les personnes concernées, y compris le joueur. Il avait un grand désir d’aller en France. Et nous ne pouvions pas vraiment nous permettre son salaire pour toute la saison et nous aurions dû économiser de l’argent dans d’autres domaines s’il était resté. Puis le transfert s’est éternisé, c’était éprouvant pour les nerfs. Amine était déjà à Marseille, même les photos avec lui étaient déjà prises et postées là-bas. Soudain, elles ont été supprimées à nouveau. Marseille devait encore clarifier des questions ouvertes avec la ligue et la fédération. Pour nous, c’était de la folie : « Où sont les photos ? Parties ! » Le conseiller d’Amine a alors repris contact avec le club et a contribué à orienter les choses dans la bonne direction. Je me suis assis avec mon beau-père le soir de la décision, il était là et il a souffert avec moi. Plus tard, il m’a envoyé un article sur le transfert et m’a écrit : « j’étais là. » Aujourd’hui, je peux en sourire »

Un transfert qui a mis les nerfs des dirigeants des deux clubs à rude épreuve.

A lire aussi :

  • OM – Amine Harit très heureux après ses débuts face à Monaco
  • Monaco/OM – N’importe qui sauf Harit à la place de Payet pour Kevin Diaz
  • OM – Harit dans le rôle de Nasri, ça devrait plaire à Sampaoli 
Mentionné dans cet article
À propos de Publisher