Mercato : l'OL souhaite régler les cas des joueurs bientôt en fin de contrat | OneFootball

Mercato : l'OL souhaite régler les cas des joueurs bientôt en fin de contrat

Logo : Olympique-et-Lyonnais

Olympique-et-Lyonnais

Ce mardi, Bruno Cheyrou a pris la parole pour évoquer le mercato. Le responsable de la cellule de recrutement a clairement mis la pression sur les joueurs en fin de contrat en 2023.

La période des investissements est pour l'instant terminée, place au dégraissage. Depuis plusieurs semaines, l'OL s'active pour tenter de vendre certains éléments de l'effectif très imposant de Peter Bosz. Pour cela, il se penche notamment du côté des joueurs en fin de contrat en 2023, comme Damien Da Silva, Houssem Aouar, Jérôme Boateng ou encore Moussa Dembélé.

Invité d'OL Play mardi, Bruno Cheyrou a évoqué ces dossiers, en incluant également celui de Rayan Cherki, dont le flou entoure toujours son éventuelle prolongation. "Dans ce cas-là, c'est soit ils prolongent, soit ils partent, a affirmé clairement le responsable de la cellule de recrutement. En tant que club, on est en droit de demander à ce qu'ils s'engagent sur le moyen terme avec nous car on est au début d'un projet sur plusieurs années. On ne veut  pas faire un "one-shot", un coup la Ligue des champions et ensuite plus rien. On souhaite rester le plus haut possible le plus longtemps possible. Nous devons pouvoir avoir des joueurs pleinement impliqués dans le projet, or, avec un an de contrat, c'est plus difficile d'imaginer que les gars soient impliqués."


"3 ou 4 départs d'ici septembre", Bruno Cheyrou


Les échanges se poursuivent donc avec les principaux concernés. "C'est l'enjeu des discussions qu'on peut avoir actuellement. Ce n'est pas simple. Il faut arriver au meilleur compromis pour que personne ne soit lésé. Il y a leur intérêt, mais aussi celui de l'OL, même si nous ne sommes pas toujours sur la même longueur d'onde. La porte est ouverte pour eux, a confié Bruno Cheyrou. Un footballeur est un actif et donc de l'argent, et nous ne sommes pas une association. Le facteur financier entre aussi en compte. Il faut vendre pour voir ensuite comment on s'ajuste. Je tablerai sur 3 ou 4 départs et 1 arrivée d'ici septembre."

L'opération dégraissage va donc continuer jusqu'à la fin du mercato, à des postes très précis. "Sur les postes axiaux, on est plutôt bien pourvu. En défense, nous avons 6 joueurs, dont 2 de trop, ce qui veut dire qu'on doit réussir à dégraisser en libérant ou en vendant, a expliqué le dirigeant rhodanien. Au milieu (au moins 1 élément en trop a-t-il précisé) et en attaque c'est la même chose. On doit être capable de faire de la place aux jeunes du centre de formation. Nous avons cette chance là et on doit s'en servir. Par exemple, dans l'entrejeu il y a Mohamed El Arouch a qui on veut faire de la place, devant on a Bradley Barcola."


Cheyrou ferme la porte pour Lukeba et Gusto


Enfin, Bruno Cheyrou a assuré qu'il n'y aurait pas de départ pour Malo Gusto et Castello Lukeba"Castello et Malo ne bougeront pas. Même s'ils peuvent attiser la convoitise, ce qui est normal, il n'y a pas eu d'offre et on ne veut pas en recevoir. On veut construire un projet autour de l'ADN OL, de la formation, de la jeunesse et ils rentrent dans ce cadre-là, a-t-il décrit. Mais à un moment donné, au vu de leurs performances et de leur âge, on risque d'avoir des propositions très importantes. Pour le moment, il est hors de question d'y penser."

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher