Mercato Ligue 2 – Un hiver agité chez les Girondins de Bordeaux ? | OneFootball

Icon: MaLigue2

MaLigue2

·29 novembre 2023

Mercato Ligue 2 – Un hiver agité chez les Girondins de Bordeaux ?

Image de l'article :Mercato Ligue 2 – Un hiver agité chez les Girondins de Bordeaux ?

Très actif pendant l’été avec des dépenses non négligeables, Bordeaux est-il prêt à remettre la main à la poche pour le mercato d’hiver ? D’après nos confrères de Sud Ouest, le FCGB pourrait effectuer des manœuvres importantes pour tenter de réaliser une deuxième partie de saison « canon », à l’image de ce qu’a pu faire Saint-Étienne en janvier 2023 (avec beaucoup plus de points de retard). Pour cela, il faudrait que le mois de décembre soit satisfaisant et montre à Gérard Lopez des signes qu’il est encore possible de jouer le haut du tableau de Ligue 2 et de décrocher un inespéré billet pour la Ligue 1, même s’il faut en passer par les barrages. Au contraire, si l’équipe n’arrive pas à enchaîner les bons résultats, il se pourrait que le président – qui a déjà contracté un prêt actionnaire de 40 millions d’euros pour passer la DNCG sans encombre et boucler le budget jusqu’en juin 2024 – soit réticent à investir de nouveau…


Vidéos OneFootball


Trois postes seraient ainsi ciblés pour renforcer l’équipe : un ailier en priorité, un joueur de profondeur et de débordement qui a surtout la capacité de dribbler comme le faisait Dilane Bakwa l’an passé. Son départ a laissé un vide à son poste et avoir un danger supplémentaire le long de la ligne de touche ne ferait pas de mal aux Girondins. Un avant-centre ensuite, puisqu’Aliou Badji n’a plus marqué depuis le 4 mars 2023 (soit 270 jours) avec le club Marine et Blanc et que la progression de Žan Vipotnik est pour l’instant trop peu impressionnante pour confier les rênes au slovène uniquement. Enfin, un défenseur axial pourrait être une option également mais moins urgente, surtout si Malcom Bokélé venait à partir pendant ce marché des transferts. Harisson Marcelin n’a pas encore donné satisfaction et derrière Gregersen et Barbet, il y a aussi l’inexpérimenté Biumla auquel Albert Riera pourrait faire confiance pour quelques matchs, mais peut-être pas sur une durée prolongée en cas de blessure. Quoi qu’il en soit, le directeur sportif Admar Lopes ne jouit plus du même crédit qu’avant aux yeux de son employeur et devra prouver la valeur ajoutée qu’il apporte au club bordelais dans les prochaines semaines, si le président Lopez consent à sortir un un billet pour le mercato…

Source : sudouest.fr

Photo Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport

À propos de Publisher