Maroc : accusé d’avoir insulté le peuple marocain, Vahid Halilhodzic répond ! | OneFootball

Maroc : accusé d’avoir insulté le peuple marocain, Vahid Halilhodzic répond !

Logo : OnzeMondial

OnzeMondial

En marge d'un match amical contre les États-Unis et les éliminatoires de la CAN 2023 en juin, le sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodzic, s'est présenté en conférence de presse.

Très attendue pour l'annonce de sa liste, la conférence de presse de Vahid Halilhodzic ce mercredi, en marge d'un match amical contre les États-Unis et les éliminatoires de la CAN 2023 en juin, a tenu toutes ses promesses.

S'il n'a pas vraiment expliqué les retours de Noussair Mazraoui, d'Amine Harit et d'Adel Taarabt, le sélectionneur des Lions de l'Atlas s'est surtout exprimé sur le climat difficile autour de lui et de son équipe, ces derniers temps.

Voici les meilleures déclarations de Vahid Halilhodzic, relayées par le journaliste de Foot Mercato, Hanif Ben Berkane :

Son bilan

"J’ai déjà qualifié 4 équipes à la Coupe du monde. Pourtant j’entendais toutes les critiques, je ne comprenais pas… Pourquoi tout ça sur moi ? Peut-être parce que je suis moche. On m’a dit que j’étais un vieux qui ne comprenais rien au football…"

Les accusations à son sujet

"J’en ai parlé avec ma famille. C’est aussi scandaleux que certains m’aient accusé d’insulter le peuple marocain sur une vidéo. Un mensonge sur moi. (…) Ce qui m’a beaucoup touché, c’est qu’on m’a accusé d’insulter le peuple marocain. Je ne suis pas quelqu’un de grossier. Parfois on s’énerve mais jamais je n’aurais parlé sur ce peuple. Mon histoire au Maroc a commencé il y a 25 ans. C’est un beau pays."

L’ambiance dans le groupe

"Il n'y a plus d'histoires de chichas, de Playstation, de soirées arrosées, on s'entraine maintenant. Il n’y a plus de clans. A la CAN, on a passé 40 jours sans problème. J’ai taquiné ceux qui ne chantaient pas l’hymne, maintenant ils le chantent."

Son ancien adjoint, Mustapha Hadji

"Mustapha Hadji m’a beaucoup déçu. Je ne m’attendais pas à ça de lui. Il a joué un double jeu. Son comportement, je n’ai pas beaucoup apprécié. Je lui faisais confiance. C’est ma faute, je l’avais choisi. C’est triste."

Retrouvez l'actualité du monde du football en France et dans le monde sur notre site avec nos reporters au coeur des clubs.

À propos de Publisher