Loulou Nicollin à Bryan Dabo : “Mais, t’es une chèvre!” | OneFootball

Loulou Nicollin à Bryan Dabo : “Mais, t’es une chèvre!”

Logo : AllezPaillade.com

AllezPaillade.com

Succulente anecdote révélée par Bryan Dabo lors de son passage dans le #SpaceMHSC ce lundi sur Twitter, au sujet de Louis Nicollin. De retour d’un prêt infructueux à Blackburn, le jeune Pailladin ne s’attendait pas à prendre la foudre de Loulou devant ses aînés. Une pique sévère mais finalement salvatrice pour le milieu de terrain aujourd’hui en Turquie.

Au 31 janvier 2014, je pars en prêt à Blackburn pour 5 mois. Je ne joue pas un match de Championship. Pas un. Premier jour de la nouvelle saison avec Montpellier (2014/2015), rassemblement, on parle, classique. Le Président parle à l’équipe et est content de tous nous voir, etc. Et là, il dit : “Il est où Bryan?” J’étais devant lui, donc je lui dis que je suis là et il fait “Ah mais c’est toi dont tout le monde parle au centre de formation, soit-disant on a un bon joueur après la génération 90… Mais, t’es une chèvre!” (rires) Devant tout le monde! Je me suis décomposé… Je veux pas dire de bêtises mais franchement il y avait tout le monde. Vito, Souley, Saihi, … Je ne savais plus où me mettre. En plus, j’étais jeune, j’avais 22 ans, on est bébé encore, on n’a pas la confiance qu’on peut avoir après. Je me suis dit : là, le Président m’a dans son œil alors que le club a tout fait pour moi depuis mon arrivée à Montpellier, putain…

Ça a été un déclic, et je me suis dis que cette année, il fallait que je prouve quelque chose, que je leur montre que j’étais devenu un joueur différent. Cinq ou six mois après, il vient me voir dans le vestiaire, au milieu d’autres joueurs, et il me dit: “Tu te souviens ce que je t’ai dit au début de l’année? Regarde aujourd’hui, t’es un des meilleurs joueurs… T’es content ou pas??” Il m’attrape et me fait gros un bisou! C’est là que tu vois que c’est quelqu’un d’intelligent car il a senti que j’avais besoin d’un déclic.

Une histoire à mettre en parallèle avec une autre anecdote du joueur à propos de notre défunt président, au sujet d’une prime exceptionnelle accordée après la victoire au Parc en 2010, envoyant le MHSC en Europa League.

C’était mon premier match, au Parc des Princes, à 18 ans (…) Loulou donne une prime exceptionnelle et il y a un système qui fait que, en tant que jeune du centre, je ne pouvais pas toucher toute la prime. Le président vient me voir et me dit dans l’oreille : “T’inquiètes pas, je te donne la prime à toi aussi.” J’avais les larmes aux yeux. Tout ce match est mon plus beau souvenir, marquant ma relation forte avec Louis et Laurent Nicollin.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher