Loris, supporter de Lyon : “Dimanche, je n’avais pas trop compris ce qu’il m’arrivait” | OneFootball

Loris, supporter de Lyon : “Dimanche, je n’avais pas trop compris ce qu’il m’arrivait”

Logo : AllezPaillade.com

AllezPaillade.com

Suite de notre Tour de France des supporters, comme lors de chaque rencontre. Rencontre aujourd’hui avec Loris, supporter montpelliérain de l’Olympique Lyonnais. Nous évoquerons avec lui la forme actuelle de l’OL, les incidents survenus lors de l’Olympico, le début de saison de son équipe, et les derniers résultats du MHSC.

Bonjour Loris, peux-tu te présenter pour nos internautes ?

Bonjour, je m’appelle Loris, j’ai 19 ans, je suis étudiant, et je supporte l’OL depuis le berceau.

Quand et comment t’est venue cette passion pour l’Olympique Lyonnais ?

Je suis de Montpellier, mais j’ai toujours eu cet amour pour le club de Lyon et sa ville. J’ai toute ma famille qui est de la région lyonnaise, donc je me sens pleinement lyonnais. Je suis né en 2002, j’ai commencé à regarder le foot très tôt. Chez moi, il n’y avait pas de dessins animés, c’était de suite du foot. L’équipe qui gagnait entre 2002 et 2008, c’était Lyon. C’est la période dorée de l’Olympique Lyonnais avec ses 7 titres d’affilée.

As-tu un souvenir particulier que tu as vécu au stade en tant que supporter lyonnais ?

Mon meilleur souvenir sportif ? Je dirais que c’est Lyon – Manchester City. J’étais en terminale à cette époque-là. Je pars directement après les cours de Montpellier, j’arrive à Lyon 10 minutes avant le début du match. Je repars après le match et arrive chez moi à 3h du matin. Le lendemain, j’avais un oral du bac à 8h. Il y avait une pression sur ce match, City écrasait tout le monde, on les voyait comme le futur champion. Maxwell Cornet met un doublé, l’ambiance était magique.

Après, en terme d’ambiance, je suis allé voir un Lyon – Saint Étienne, juste après le 5-0 qu’on met chez eux. J’étais dans le tifo de Fekir avec son maillot. J’ai également un souvenir d’un match plus insolite, c’était un Montpellier – Lyon, à la Mosson. 5-1 pour Lyon. Bedimo venait d’arriver à l’OL. Tout le match, les Montpelliérains se faisaient chier et faisaient des avions en papier avec les journaux distribués à l’entrée. À la 74ème minute, un mec jette un avion en papier qui atterrit sur la tête de Bedimo et toute la tribune crie comme des fous. C’était drôle et incroyable.

Pour moi, les joueurs et l’OL ne doivent pas être sanctionnés. Il y a eu qu’une minute trente de jeu. À aucun moment les supporters ne sont entrés sur la pelouse comme à Nice.

Dans les pires souvenirs, il y a forcément celui que tu as vécu dimanche, toi qui était au stade, comment l’as-tu vécu de l’intérieur ?

Au début je n’avais pas trop compris ce qu’il m’arrivait. J’ai réalisé que le lendemain, quand je me suis réveillé après avoir fait 7 heures de route en tout, après avoir payé 150€ la soirée, et s’être fait ridiculiser par un seul mec. J’ai surtout le seum de ne pas avoir vu l’Olympico. Ce qui m’a surtout fait mal, c’est de voir que tous les Lyonnais sont mis dans le même panier alors qu’un seul mec est à l’origine de tout ça. Quand on regarde la vidéo, on voit qu’il n’y a pas 10-15 bouteilles qui volent, il n’y en a qu’une. Je n’ai jamais vu un seul match à Lyon avec des filets derrière les buts, et il n’y a jamais eu de jets de projectiles, c’est ce qui fait notre force. Là d’entendre des critiques envers les Lyonnais, alors que notre comportement était exemplaire durant l’Olympico, ça m’a fait vraiment mal.

Redoutes-tu les sanctions à venir ? Pour toi, laquelle serait la plus juste ?

Pour moi, la sanction juste a déjà été prise. Le supporter qui a fait ça doit prendre cher, il a déjà pris une grosse amende [et 6 mois de prison avec sursis]. Pour moi, les joueurs et l’OL ne doivent pas être sanctionnés. Il n’y a eu qu’une minute trente de jeu. À aucun moment les supporters ne sont entrés sur la pelouse comme à Nice. Quand le supporter a jeté la bouteille, tout le kop l’a insulté. Nous sommes des fans de foot avant d’être supporters lyonnais, tout le monde était dégoûté pour ça. Perdre des points, ce serait très cher payé pour moi, je ne pense pas que Lyon mérite d’avoir des points retirés.

On va revenir sur le côté sportif. Lyon, avec un match en moins, et Montpellier sont à égalité au classement avec 19 points de pris. 5 victoires, 4 nuls et 4 défaites pour l’OL. Comment juges-tu le début de saison de ton équipe ?

C’est bizarre parce qu’on a l’habitude d’être aux avant-postes du classement, là on est au milieu. Depuis les années 2010, je n’ai jamais pris autant de plaisir à voir l’OL jouer, la qualité de jeu est vraiment bonne. Je me régale et je n’ai pas l’impression de perdre beaucoup de matchs alors qu’au final on n’a pas beaucoup de points. C’est pour l’instant l’une de nos pires saisons sur le plan comptable. Souvent, dans ce genre de situation, on entend dire dans la presse que le coach va être viré. Sylvinho s’était fait virer il y a deux ans avec un bilan similaire. Là, à aucun moment le coach n’est remis en question parce que la qualité de jeu est bonne.

J’étais heureux du départ de Rudy Garcia. J’en avais marre de son côté à tout le temps se plaindre dans les médias. Je voulais un entraîneur qui assume en cas de mauvaise prestation.

Pour toi, c’est juste une question de qualité de jeu si Peter Bosz a encore du crédit aujourd’hui ?

Oui, parce que ce qui est différent des autres années à Lyon, c’est que d’habitude on prend toujours quelqu’un de la maison. Un produit français. Là, on prend un mec qui a fait un gros passage sur le banc de l’Ajax, celui de Dortmund et Leverkusen. On lui fait confiance parce qu’il a ramené Boateng et Shaqiri. Même si c’est compliqué pour ce dernier, ça n’enlève pas sa qualité de grand entraîneur.

Rudi Garcia a été remercié cet été. Comment as-tu vécu le changement de coach à l’intersaison ?

Avec Rudi Garcia, c’était l’opposé de cette année. On avait un championnat très relevé où Lyon termine 4ème. On faisait une de nos meilleures saisons depuis plusieurs années. Au final, j’ai l’impression d’avoir fait une saison pourrie alors qu’à deux journées de la fin on pouvait être champion. Avec Rudi Garcia, on fait une demi-finale de Ligue des Champions, ce qui n’était plus arrivé depuis 2010. J’étais heureux de son départ. J’en avais marre de son côté à tout le temps se plaindre dans les médias. Je voulais un entraîneur qui assume en cas de mauvaise prestation. Après le 3-0 contre Angers en début d’année, Peter Bosz ne s’est pas caché. Rudi Garcia aurait accusé l’arbitrage ou autre chose. C’est ça qui a déplu aux Lyonnais, quand il était à Marseille et à Lyon, il fait sa pipelette et c’est le contraire des grands entraîneurs.

Il y a ce début de saison compliqué en championnat. En Europa League, ça se passe mieux, l’OL est d’ores et déjà assuré de terminer premier de son groupe. Qu’attends-tu de la suite de la saison de ton club ?

J’attends le même Lyon en Ligue 1 que celui que j’ai vu en Ligue Europa. Il y avait une équipe qui était solide, qui proposait du jeu. Shaqiri a fait un gros match contre les Rangers alors qu’il n’en a pas fait un seul en Ligue 1. On prend 2-0 en 10 minutes contre le Sparta Prague, mais on renverse le match. C’est tout l’inverse de ce qu’il se passe en Ligue 1 où on mène 2-0 à 10 minutes de la fin contre Nice et on perd le match 3-2. J’aimerais avoir la même force de caractère en Ligue 1 qu’en Ligue Europa. En plus de la régularité de jeu, j’aimerais avoir des résultats.

Montpellier aime bien les grosses affiches. Ils se cachent pas contre les gros. Comme d’habitude c’est une équipe qui me fait peur, qui est spectaculaire donc ça devrait être un gros match.

On va parler un peu du MHSC. As-tu suivi le début de saison montpelliérain ? Qu’en as-tu pensé ?

J’ai suivi oui ! Ce qui m’inquiétait avant le match contre Lyon, c’était la présence de Téji Savanier. Quand j’ai vu qu’il y avait un carton rouge dans votre match la semaine dernière, j’espérais que ce soit pour lui parce qu’il me fait flipper, il est trop fort. Et puis, Montpellier sans Savanier, c’est très limité. Ils ont un milieu de terrain très compétent. Ferri est ultra régulier, dans l’ombre de Savanier mais tout ce qu’il fait est bien fait. Comme il va être plus mis en avant, ça va être compliqué pour Montpellier. Sinon le début de saison est un peu comme Lyon. Ça va être un match serré parce que Montpellier aime bien les grosses affiches. Ils ne se cachent pas contre les gros. Montpellier, comme d’habitude est une équipe qui me fait peur, qui est spectaculaire donc ça devrait être un gros match.

Mis à part Savanier qui sera suspendu, quel joueur crains-tu le plus dans l’effectif ?

Difficile à dire, je pense qu’il manque de régularité dans les prestations des joueurs montpelliérains. Mavididi peut être étincelant sur un match et être fantomatique le suivant. Germain m’a fait peur au début de saison, au final il a plus de mal. Il n’y a pas tellement de joueur qui me fait peur, c’est plus la mentalité montpelliéraine dans les gros matchs et le stade qui me font peur.

À quelle place vois-tu terminer les Montpelliérains cette saison ?

Montpellier, cela fait des années que je le répète, a les qualités pour finir en Ligue Europa. Pour moi, c’est l’équipe la plus performante après Paris, Marseille, Lyon, Monaco et Lille. Sur ces dernières années, je compare le MHSC à Nice, c’est une équipe qui fait peur mais qui est beaucoup trop basse. Je n’ai pas l’impression qu’ils aient la volonté de jouer l’Europa League ni la Ligue des Champions. On a presque l’impression que c’est un sujet tabou. Ils ont peur de mettre de l’argent, peur de perdre leur argent en allant en Europe, en réalisant les déplacements ou encore en recrutant des joueurs. Au final, le club, on l’a vu sur ces dernières années, depuis le titre, ils ont fait partir des joueurs mais ils n’en ont pas vraiment acheté depuis. Même si cette année, ils ont essayé d’acheter Sakho ou Germain. Ce que je remarque, c’est qu’il n’y a pas de vrai projet bien construit. À cela, s’ajoute un gros manque d’ambition à Montpellier.

La présence de Paqueta, sans Savanier c’est l’autre clé du match. Ça aurait sûrement été le plus beau duel de Ligue 1.

Est-ce que, avec tous les changements qu’il y a eu cet été, le changement de coach, le départ de Delort, de Laborde, Montpellier reste un candidat crédible pour l’Europe ou penses-tu qu’ils vont rester autour des 8 ème- 10 ème places en Ligue 1 ?

Ce sera difficile. Dall’Oglio, était à Brest, avant, il était à Dijon. Il n’a jamais entraîné un club de l’envergure de Montpellier. Son pari de tenter Sakho ou Germain est osé car ils ont quand même déjà une bonne carrière. Sakho connaît la Ligue 1, il a connu l’Angleterre, la Ligue des Champions, Liverpool, il est allé à Crystal Palace. Au final, il revient en Ligue 1. Je pense que c’était un bon projet de l’acheter mais des questions persistent. N’est-il pas trop vieux ? Le foot n’a-t-il pas changé depuis son départ de Ligue 1 ? Dorénavant, c’est un jeu basé sur la rapidité, donc un défenseur qui fait 1m80 et qui est rapide sera privilégié à un défenseur d’1m95, plus lent. De nos jours, on joue beaucoup moins les ballons en l’air et beaucoup plus au sol. Donc je ne sais pas, je ne peux pas trop répondre à cette question.

Quand je regarde le classement il y a Paris, Nice, Marseille, Lens, Monaco et Lyon que je vois largement devant Montpellier. Par contre, Lille je ne les vois pas meilleur que Montpellier cette année. Je ne vois pas le MHSC, à une place européenne cette année. Ceux qui sont devant ont des projets beaucoup plus constructifs et ambitieux.

As-tu un souvenir particulier d’un match entre Montpellier et Lyon ?

Oui, beaucoup … Par exemple, j’ai assisté au 5-1 légendaire entre Montpellier et Lyon.

Mais je vais parler de mon meilleur match, en 2013 à Montpellier, c’était un 2-1. Il y avait, à la 92ème minute, un corner pour Lyon, en Ligue 1. Un dimanche soir, mon premier du haut de mes 11 ans, où le match était très serré, un très bon match. Clément Grenier qui tire habituellement les corners et les coups de pieds arrêtés, s’est mis en retrait, tous les autres sont montés, pour le dernier corner du match et là, la balle lui revient, il met une reprise de volée en pleine lucarne. J’étais en Roussillon donc j’ai bien vu la trajectoire de la balle. Tous les Montpelliérains ont quitté le stade, il restait plein de Lyonnais qui chantaient devant la butte, c’était magique.

Quelles sont pour toi les clés du match ?

Ce que j’ai dit tout à l’heure sur Sakho, maintenant, le jeu a changé, il n’est plus basé sur les longs ballons. Il est plus posé sur la technique, la possession de balle. Surtout, avec les qualités lyonnaises, quand on a Paqueta, Aouar, dans l’entrejeu, qu’on a Toko Ekambi qui fait ce rôle de profondeur. Shaqiri qui rentre tout le temps sur son pied gauche, qui vient chercher, qui se rapproche des milieux de terrains. Des défenseurs centraux, je pense à Boateng qui a un jeu au pied, très intéressant, un des meilleurs pour les défenseurs centraux. Je pense que ça va poser des problèmes à Montpellier car l’absence de Savanier est la clé du match. La présence de Paqueta, sans Savanier c’est l’autre clé du match. Ça aurait sûrement été le plus beau duel de Ligue 1. C’est pour moi les 2 meilleurs joueurs de Ligue 1 depuis le début de la saison, avec Payet. Paqueta clé du match je pense. Il a soif de victoire, il aime l’OL, ça se voit. Et peut-être le retour de blessure de Dembélé va être intéressant à suivre. Le stade, dimanche 17h, ça plaît aux Montpelliérains, ils aiment bien ça. J’espère qu’il fera beau.

Quels sont les points faibles de Lyon ?

On l’a vu contre Nice, c’est la concentration, chaque match, ils les commencent à fond avec beaucoup d’engagement. Guimarães au milieu qui met avec Caqueret, souvent un pressing très fort, avec beaucoup d’agressivité. Et au final, il y a toujours un relâchement vers la 80ème. On l’a vu contre Clermont où s’est fait rattraper 3-3 alors qu’il y avait 3-1. On l’a vu contre Nice, on gagnait 2-0, On perd 3-2. Manque de concentration et relâchement à chaque fois. C’est le Lyon de cette année, c’est comme ça.

Un pronostic pour terminer ?

Paqueta, buteur avec Toko Ekambi : 2-1 pour Lyon. Pour Montpellier, but de Mollet.

Merci beaucoup Loris d’avoir répondu à nos questions ! Bon match à toi.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher