Lorient-OM : La conférence de presse | OneFootball

Icon: Olympique de Marseille

Olympique de Marseille

·8 décembre 2023

Lorient-OM : La conférence de presse

Image de l'article :Lorient-OM : La conférence de presse

Suivez en direct à partir de 14 heures la conférence de presse avec Gennaro Gattuso et Vitinha avant le match de la 15e journée de Ligue 1 Uber Eats entre le FC Lorient et l'OM.


Vidéos OneFootball


Vitinha : «Jouer en déplacement comme à la maison»

Le soleil commence à briller à l’OM. On cherche ça depuis un moment. On travaille pour s’adapter à la philosophie du coach. Cela commence à payer mais il y a encore de travail à faire.

Cette mayonnaise à bien pris contre Lyon. On travaille pour cela avec Aubameyang. Le coach a décidé de nous aligner tous les deux. Cela a marché, on est prêts à le refaire.

Il y a toujours quelque chose à améliorer. Je me lève tous les jours pour ça. Il faut progresser dans la finition, le positionnement ou la lecture du match. Je n’ai que 23 ans, je dois m’améliorer comme personne, comme joueur. Je suis là pour cela.

Le coach m’en a parlé. Le foot n’est pas toujours facile et il n’est pas simple de garder le sourire. On doit être bien à l’entraînement, sur le terrain, avec l’équipe. Le cœur doit y être. Quand le coach dit que je dois sourire, cela veut dire que je dois être heureux mais cela ne doit pas être un sourire forcé. Je dois être heureux tous les jours.

Il n’y a pas toujours eu des moments faciles. On a beau travailler mais cela ne se passe pas toujours comme on le veut. J’ai passé un moment un peu moins bien. Des gens m’ont aidé, partager le bien est très important.

A domicile avec 65000 personnes, c’est plus facile. A l’extérieur, il y en a moins, c’est plus difficile. On doit progresser. On doit montrer que l’on peut jouer en déplacement comme on joue à la maison.

Je suis très content du retour de Pape Gueye. J’ai fait comme tous les autres joueurs ont fait : des petits mots, des blagues. C’était une situation difficile pour lui, quelque chose que je n’aimerais pas vivre. On ne l’a pas mis de côté. Il a toujours été avec nous, il a senti notre soutien à ce sujet-là. C’est un pro, il est prêt et j’espère qu’il va être heureux.

Quand le coach est arrivé, j’étais sur le banc. On est là pour donner de son mieux, y compris sur le banc. J’ai dû ensuite montrer, avec mon travail quotidien. J’ai profité de cette occasion. Le joueur qui vient du banc et qui marque un but ou qui aide à marquer un but est tout aussi important que les titulaires.

On a des ambitions en Europa League. Il faut travailler pour cela et donner de son mieux. Il faut tout faire pour atteindre nos objectifs. On a les qualités et il faut le montrer sur le terrain.

Jean-Pierre Papin est entraîneur de l’équipe réserve, il a beaucoup de travail mais lors de mon arrivée, il m’a énormément aidé.

Gennaro Gattuso : «Ne pas sous-estimer Lorient»

J’ai parlé hier et aujourd’hui avec Iliman Ndiaye. Cela ne sert à rien de dire si cela est juste ou injuste. Je ne peux rien faire sur ce sujet. Le joueur est déçu. C’est dur et excessif mais je respecte le rôle des arbitres.

On me pose cette question assez souvent et je ne l’explique. On a encaissé des buts à la 90e minute à Nice te à Lens. On joue moins bien à l’extérieur. Il y a eu de la qualité contre Nice, Monaco et Lens. Il va falloir faire plus et souffrir un peu plus. C’est une question de savoir souffrir, de mentalité. Il faut en faire plus. Les adversaires ne vont pas mettre le tapis rouge, il faut lutter. On a la sensation d’être une équipe malade, mais si on garde ce sentiment, on ne jouera pas mieux.

Pape Gueye s’est rendu disponible rapidement. Il a disputé 3 matchs amicaux avec la réserve. Je l’ai toujours intégré dans le groupe, il participait aux séances vidéo. On savait qu’il serait un jour à disposition. Il peut jouer en 6 et en 8. Il a une grande capacité de récupération. On l’a vu en quelques minutes contre Lyon.

Je m’attendais à ça. Le championnat français est plus tactique. Plusieurs coachs veulent avoir le ballon et presser haut. J’en parlé avec Amine Harit, la L1 se rapproche de la Premier League. Sur le plan tactique et technique, les clubs français progressent et cela se voit avec leurs bons résultats en Europe.

Lorient est une équipe bien entraînée. J’aime bien son organisation. Il est difficile de jouer en Bretagne, ce sera un match très difficile. Il faudra faire une vraie performance si ‘l’on veut faire un bon résultat. Elle construit à 3 derrière avec un latéral qui s’écarte, il faudra être au top.

Quand je suis arrivé, Amir Murillo n’avait joué aucune minute. Quand on voit un joueur à la télé ou avec ses données, et quand on le voit en vrai, c’est différent. Il a travaillé très dur, il a été pro. Il a toujours été là. C’est une grande surprise sur le plan technique et sur le plan humain.

Je ne veux pas faire de politique et je vais faire une réponse d’entraîneur de foot. Pour moi, le foot doit être une fête. Il y a eu des événements très graves. Il est normal que le gouvernement prenne des mesures. Il n’est pas normal que quelqu’un meurt en allant à un match de foot. Je ne veux pas faire de polémique en parlant d’un sujet en dehors de mes compétences. Les hooligans ont fait des désastres et Mme Tchatcher est arrivée et a changé les règles.

On a joué contre Rennes avec une tribune vide. J’avais un trou dans le ventre en voyant ça. Cela donne une motivation en plus, même quand ça va mal. On doit faire quelque chose car cette situation est une défaite pour tous. Les supporters qui te suivent en déplacement donnent de la satisfaction. Je préfère voir un stade plein avec les supporters des deux équipes. La rivalité fait partie du sport mais elle doit exister avec respect.

On était très content de leur performance conte Lyon. Cela donne la possibilité à Pierre-Emerick de s’excentrer sur un côté. Ils peuvent tous les deux attaquer la profondeur. Avec Vitinha, ils jouent très bien ensemble. J’ai des options avec Sarr. Je suis très content de ces deux joueurs et de leur complémentarité.

Je ne suis jamais tranquille avec mon équipe. Je suis toujours inquiet sur le fait de faire un pas en arrière. Il faut faire attention, on ne peut pas sous-estimer Lorient. Si on pense qu’après 3 victoires, on a déjà résolu nos problèmes… Je dois être encore plus exigeant. Il ne faut rien lâcher et faire attention à ne pas sous-estimer les adversaires. Si notre niveau baisse, on va avoir des problèmes dans toutes les zones du terrain.

Pierre-Emerick Aubameyang a marqué des buts, un attaquant vit pur cela. Il a encore besoin de travailler la force de ses jambes. Il est resté ici pendant la trêve internationale, il a travaillé dur. Chapeau à lui. Il a fait preuve d’humilité tout au long de sa carrière. C’est une valeur ajoutée à notre organisation. Il a tout fait dans le foot et il a une excellente carrière.

À propos de Publisher