L'OL fait craquer Monaco en fin de match et s'impose 2-0 | OneFootball

L'OL fait craquer Monaco en fin de match et s'impose 2-0

Logo : Olympique-et-Lyonnais

Olympique-et-Lyonnais

Dans un match longtemps fermé, l'OL a forcé le destin en fin de match et s'impose 2-0 face à Monaco grâce à un penalty de Karl Toko-Ekambi et un but de Jason Denayer dans le choc de la 10e journée de Ligue 1.

OL-Monaco. C'est le duel des ambitieux dans ce championnat de France. Cette rencontre marque aussi la première réception de la saison d'un adversaire direct pour un OL en manque de points. Seulement dixièmes au classement du championnat après les neuf premières journées de Ligue 1, les joueurs de Peter Bosz se devaient de s'imposer dans cette partie, devant 50 000 supporteurs. Et ce fut chose faite grâce à un penalty obtenu par Léo Dubois puis transformé par Karl Toko-Ekambi à un quart du terme de ce match avant un but de Jason Denayer, son deuxième de la saison à la 90e minute.


Nübel a été sollicité, Pollersbeck a répondu présent


Au cours d'une première période parfois emballante, souvent ennuyante, c'est l'OL qui s'est crée les meilleures occasions durant le premier acte. Karl Toko-Ekambi (7e, 22e, 26e) puis Rayan Cherki (34e) mettent à contribution Alexander Nübel mais le portier monégasque a capté toutes les tentatives lyonnaises durant ce premier acte. Avec quatre arrêts pendant la première période, le gardien de l'ASM a réalisé sa meilleure performance depuis son arrivée sur le Rocher. Son pendant à l'opposé, Julian Pollersbeck a également répondu présent. Titulaire pour la première fois en Ligue 1 dans le but lyonnais à la place d'Anthony Lopes, le gardien allemand a repoussé la seule véritable tentative monégasque de la partie en détournant la frappe de Gelson Martins en corner (50e).


L'entrée de Lucas Paquetá change tout


Remplaçant au coup d'envoi après être rentré tardivement du Brésil vendredi, Lucas Paquetá a complètement changé la physionomie de cette partie. Entré à la 67e minute de jeu, le milieu offensif brésilien a insufflé un souffle nouveau à son équipe. L'ancien joueur de l'AC Milan est impliqué sur les deux buts de son équipe. Joueur de grand talent, la désormais coqueluche du stade de l'OL n'en finit plus de régaler. Il a encore prouvé ce soir face à un concurrent direct pour une place sur le podium en fin de saison qu'il est un joueur indispensable pour son équipe et pour la Ligue 1 !

Vainqueur de l'AS Monaco de façon assez logique tant l'ASM s'est montrée timide, l'OL renoue avec la victoire après deux matches nuls consécutifs. Une victoire qui permet aux Lyonnais de grimper à la 5e place au classement et ainsi passer devant son adversaire du soir.

Les tops et les flops

Les tops

Jérôme Boateng : il vient tout simplement de réaliser son meilleur match sous le maillot de l'Olympique lyonnais. Impérial dans les airs mais également dans la lecture des trajectoires, le défenseur central continue de monter en puissance et s'affirme comme le patron de la défense rhodanienne.

Karl Toko-Ekambi : quelle métamorphose ! Après une deuxième partie de saison dernière compliquée et un mois d'août délicat, l'international camerounais est l'homme fort de l'attaque lyonnaise depuis le mois de septembre. Il vient d'inscrire son cinquième but lors des sept derniers matches de l'OL toutes compétitions confondues.

Les flops

Xherdan Shaqiri : si Jérôme Boateng continue à monter en puissance, ce n'est pas le cas pour l'international suisse... en difficulté dans son couloir doit, il n'a jamais réussi à faire la différence. Son entente avec Léo Dubois reste perfectible.

Houssem Aouar : très bon à Saint-Etienne avant la trêve, le numéro 8 de l'OL est apparu emprunté face à Monaco. Le milieu de terrain a été imprécis techniquement à l'image de sa frappe en première période aux vingt mètres où il a manqué de lucidité alors qu'il avait la possibilité de décaler Cherki sur sa droite.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher