Lille - Stade rennais / Genesio : « On jouera pour gagner » | OneFootball

Lille - Stade rennais / Genesio : « On jouera pour gagner »

Logo : Stade Rennais Online

Stade Rennais Online

Avant le dernier match de la saison pour le Stade rennais, Bruno Genesio est passé en conférence de presse. Groupe : Pas d'absents pour l'instant. Tout le monde est opérationnel. (...)

Groupe : Pas d’absents pour l’instant. Tout le monde est opérationnel.

Dernier match de la saison : C’est exceptionnel de vivre ces moments là . On se bat toute la saison pour atteindre les objectifs. Ce sont des moments privilégiés qu’on doit vivre comme tel, et pas comme une pression négative.

Causerie : Je n’ai pas encore préparé ma causerie mais je pense que je serai dans le même ton que j’emploie en préparation des matchs, se concentrer sur les moyens et pas sur le résultat final. Comment y arriver, c’est le plus important.

Finale face à Lille : C’est un match de championnat. Au moins pour la 4e place, on est maitres de notre destin, ce qui est déjà un gros avantage. Pour le reste, on verra ce que font les autres. Le plus important est de se concentrer sur ce qu’on maitrise et ne pas perdre d’énergie sur le reste. Les résultats de Marseille, Monaco, Nice, Strasbourg, forcément on ne peut pas les influencer. La seule chose qu’on a à faire c’est se concentrer sur nous.

3e place : Un cadeau empoisonné ? On ne va pas dire ça car ça peut découler sur une place en Champions League qui est la plus belle des compétitions. C’est sûr que ça peut être un piège car vous avez 2 tours à jouer, 4 matchs. La préparation en est influencée, avec le risque d’être reversé en Europa League. On jouera pour gagner le match.

Regarder les résultats en direct samedi : Non, à part peut-être les dernières minutes si certaines choses sont acquises en fin de match. Il faut rester focus sur notre match, c’est la meilleure manière d’atteindre ce qu’il faut atteindre. L’année dernière on était un peu dans la même situation, mais parfois ça ne sert à rien de regarder.

Lille : Ce sont des idées reçues. Les équipes en vacances qui lâchent les points ça n’existe pas. On est professionnels, compétiteurs, quelque soient les clubs. Il y a des enjeux financiers également. Je m’attends à une équipe comme celle qui a été à Nice, qui a envie de gagner son dernier match à domicile, qui a fait une saison moyenne en championnat et très bonne en coupe d’Europe, qui aura certainement à coeur de finir sur une bonne note. Ce sera un match difficile.

Semaine d’entraînement : La victoire de Marseille nous a fait du bien. Mais ce match est passé, il faut se projeter sur celui de samedi. On sait que c’est un match important pour le club, pour tout le monde, il faut l’aborder avec confiance, sérénité, vigilance mais avec les convictions qui ont été les nôtres depuis le début de saison.

Milieu de terrain Tait-Santamaria-Majer : J’oublierai pas Jonas (Martin) qui a été lorsqu’il est rentré contre Clermont un des moteurs du début de la bonne période. Ce match contre Clermont était très important pour nous. C’est lui qui débute alors qu’il était loin d’être favori en début de saison, c’est lui qui marque et nous met sur le bon chemin. Oui, Baptiste a fait un très bon match contre Marseille, mais je souhaite parler d’un quatior qui a quasiment animé le milieu de terrain toute la saison, en intégrant pleinement Jonas.

Influence dans le jeu : J’ai été formé à Lyon et depuis tout le temps c’est la culture de la gagne, mais gagner en marquant des buts et en créant du jeu. Parfois c’est plus marqué car vous dépendez de la qualité des joueurs, sans eux on est rien.

Culture du jeu à Rennes : Je pense que c’est très important d’avoir un projet de jeu club. Ça ne veut pas dire faire jouer toutes les équipes dans le même système, mais avoir des principes de jeu commun qui doivent être définis en concertation entre l’entraîneur, mais surtout entre le directeur sportif et la formation. L’entraîneur passe, mais il y a des gens qui avec de la stabilité doivent inculquer ces principes de jeu, qu’on doit continuer à développer quelque soit l’entraîneur. On fait une réunion par mois environ avec tous les éducateurs de la formation et le directeur du centre pour évoquer des thèmes technico-tactiques et échanger entre nous. J’espère qu’on va se qualifier pour la 5e fois de suite en coupe d’Europe, ce qui veut déjà dire beaucoup dans un club. Ça veut dire qu’il y a de la stabilité, des bases mises en place pour obtenir ces résultats. Je pense qu’on est sur le bon chemin, mais dans le football il ne faut jamais s’arrêter, toujours se remettre en question. La saison se terminera samedi à 23h30, et la prochaine commencera à 23h35.

Réserve monte en N2 : Je suis un peu partagé là-dessus. Pour le niveau de jeu je pense que oui c’est important. Mais comme de plus en plus les équipes réserve jouent avec de très jeunes joueurs, beaucoup qui évoluent en N2 ont énormément de mal. Il y a du pour et du contre. Ça sera peut-être plus difficile pour inculquer certains principes.

Prêter des joueurs la saison prochaine : Le meilleur exemple c’est Matthis Abline. Je l’ai croisé dimanche soir et il est hyper content. Au départ il avait un peu hésité à partir. Il s’est épanoui, a marqué des buts. Il a montré à tout le monde ce dont il était capable à un niveau supérieur que l’équipe réserve. Ça nous a permis de l’évaluer à un bon niveau et on va pouvoir se dire maintenant que c’est un joueur sur qui on va pouvoir compter l’année prochaine. L’intégrer dans l’effectif pleinement ? Je pense oui. On n’a pas encore dessiné les contours de l’effectif de la saison prochaine, mais en tout cas oui, c’est l’impression que j’ai.

Truffert / Meling : C’est difficile car ce sont deux joueurs très proches, avec des qualités différentes. Biggy a fait un très bon début de saison, et a plus joué au début. Adri a un peu repris le flambeau entre temps, mais pour moi il y a très peu d’écart entre les deux. Après je me dis au match, à l’état de forme. Je trouve qu’Adri a beaucoup beaucoup progressé dans son jeu vers l’avant, et dans sa justesse technique. Biggy est tout aussi prêt à débuter qu’Adri. C’est un choix très difficile chaque week-end entre l’un et l’autre.

Prolongation de contrat : Pour l’instant moi j’ai dit au club qu’on attendait la fin de saison car le plus important c’est de se qualifier en coupe d’Europe, d’atteindre les objectifs, de faire le point sur la saison qui est passée, évoquer celle qui va venir. Après on évoquera ma situation, mais ce n’est pas l’urgence.

Ferveur des supporters : Je suis très agréablement surpris par ça, par l’engouement au stade, mais aussi l’engouement des gens que je peux croiser le peu de fois où je sors de chez moi. C’est une très belle surprise pour moi, avec une ambiance au stade extraordinaire dans un stade quasiment rempli à chaque fois qu’on a joué à domicile. Et aussi avec un public qui nous a soutenu y compris dans des moments où on était pas dans des moments bons pour nous.

Souvenir de Fauvergue : J’ai lu, on m’en a parlé. Mais il faut changer ça. Il faut se dire que c’était il y a 15 ans, que les choses changent, évoluent. Il ne faut pas y penser. C’est un peu humain ça aussi, on a souvent tendance à anticiper les choses de façon négative.

Mbappé : Quand vous avez de très grands joueurs dans un championnat, il y a une visibilité supérieure. Le niveau est meilleur. Plus il y a de grands joueurs dans un championnat, mieux c’est pour tout le monde. Ce sont avant tout les joueurs les acteurs principaux des matchs. Forcément pour le championnat de France, il serait préférable que Kylian Mbappé reste en France. Ça serait une perte pour le football français qu’il s’exile à l’étranger la saison prochaine.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher