Ligue 2 (22e journée) – La statistique marquante du multiplex maudit | OneFootball

Ligue 2 (22e journée) – La statistique marquante du multiplex maudit

Logo : MaLigue2

MaLigue2

Quatre buts en cinq rencontres complètes. Pas un seul filet qui tremble avant la pause. Le multiplex de la 22e journée de Ligue 2, samedi dernier a oscillé entre soporifique et catastrophique. Certes, le report de trois rencontres prévues à 19 heures justifiait une nouvelle fois un nombre de buts en berne mais cette fois, la moyenne fut accablante. Et pour cause, les matchs ont viré au concours de maladresse.

Moins de 22% de tirs cadrés

En cadrant quatre tirs sur 11 tentatives, soit à peine plus de 36% de ses frappes, Amiens a été l’équipe la moins imprécise de la soirée, dominant l’En Avant Guingamp (3-0). Décimé par la Covid-19, le club costarmoricain n’a pas fait que subir, au contraire : l’EAG détient la palme du gâchis avec le plus grand nombre de frappes tentées (20) pour seulement deux cadrées (10% de précision).

Sur les autres terrains, pas de quoi se réjouir beaucoup plus. Tenu en échec à Bastia (0-0), Toulouse, la meilleure attaque de Ligue 2 n’a cadré que 4 frappes sur 16 (25%) dans la fourchette haute d’une soirée assez frustrante. Autre équipe du haut de tableau en difficulté offensive : Sochaux (14 tirs, 3 cadrés). Les Lionceaux n’en sont pas à leur première panne de but et ont buté sur une équipe de Dunkerque qui a surtout proposé sa capacité de résistance (4 tirs, 0 cadré).

Au total, 111 frappes ont été décochées samedi soir mais seulement 24 ont été cadrées, soit 21,6% de précision globale. Effectifs amputés par la Coupe d’Afrique des Nations et par la Covid-19, difficulté à retrouver le rythme après la trêve hivernale, état des pelouses, matchs disputés sous des températures glaciales dans certains stades au mois de janvier : les facteurs explicatifs possibles sont légions. En attendant les cinq autres matchs de la J22, dont celui de ce lundi entre Caen et Ajaccio, on risque bien d’approcher, ou de battre, le record de la triste 4e journée qui n’avait vu que 13 buts inscrits en 10 rencontres.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher