[Ligue 1] Marseille – Bordeaux : les notes

Logo : UltimoDiez

UltimoDiez

Image de l'article : [Ligue 1] Marseille – Bordeaux : les notes

Saturday Night Fever dans un Vélodrome qui résonne bien vide. A quelques jours de son retour en Ligue des Champions, l’Olympique de Marseille recevait les Girondins de Bordeaux avec la ferme intention de retrouver le chemin de la victoire. Et ce fut le cas face à un Bordeaux assez apathique. L’OM s’impose 3-1 et se rassure avant son déplacement à Olympiakos mercredi.

Marseille

Mandanda (6) : A 35 ans passé, Il Fenomeno est toujours aussi serein sur sa ligne.

Sakai (7) : En 2020, il faudra retenir le Covid-19 ET le sombrero de Sakai. Hiroki do Brasil.

Alvaro (6) : S’il a parfaitement tenu la baraque, il n’a pas compris pourquoi Benedetto jouait au même niveau que lui.

Caleta-Car (6) : Le Croate avait la solidité d’un 38 tonnes ce soir. La précision en plus dans les passes.

Amavi (8) : A réussi l’exploit de lober Costil sur sa ligne avant de faire marquer un défenseur adverse.

Kamara (5) : Un peu brouillon, le jeune milieu défensif est parfois lent dans ses transmissions.

Rongier (7) : En parfaite harmonie avec Flotov et Mickzo. Et en bande organisée, personne peut les canaliser.

Sanson (5) : Pas mauvais mais un ton en-dessous du groupe olympien.

Cuisance (7) : Ce petit-là va faire du bien au front d’attaque de l’OM.

Thauvin (8) : Après avoir placé sa spéciale dans la lunette de Costil, il dépose un caviar sur la tête d’Amavi. Impérial.

Benedetto (4) : Le spectateur le mieux placé du Vélodrome. Mais aussi le seul.

Bordeaux

Costil (4) : Un penalty arrêté. Un lob concédé sur sa ligne. 1-1 balle au centre.

Benito (4) : Le meilleur argument de réhabilitation pour Maxime Poundjé.

Pablo (4) : Passeur décisif l’an dernier pour Sanson, il a cette saison passé un cap dans son supporterisme olympien en y allant de son CSC. Fera partie de « 13 Organisé » volume 2.

Baysse (4) : Une voiture bélier. Passe plus de temps le pied sur un adversaire que sur le ballon.

Sabaly (3) : Il a pris un immense bouillon par Jordan Amavi. Penalty concédé, toujours à contre-temps. Samedi soir en enfer.

Basic (5) : Pas assez en vue pour considérer qu’il fait un bon match mais bien meilleur que ses collègues lors qu’il est touché.

Otavio (4) : Généralement l’OM est dépassé par le milieu adverse. Ce soir, c’est en partie grâce à Otavio que les Olympiens ont pu gérer leur match. Loin de son meilleur niveau.

Ben Arfa (5) : Techniquement au dessus, physiquement un peu à court. Mais nul doute après un demi match qu’il fera beaucoup de bien à ce Bordeaux.

Adli (3) : Absent des débats, tant techniquement que dans les intentions. Et c’est surement la deuxième problématique qui est la plus grave.

De Préville (3) : Difficile de juger quelqu’un que l’on a pas vu.

Oudin (3) : Reims est toujours numéro 1 au jeu du plus gros braquage de ces dernières années en Ligue 1.

Crédits photos : IconSport