Onefootball
Romain Welter

Ligue 1 - Equipe de la 33e journée


Le gardien

Brice Samba (Caen)

Si Caen peut encore se maintenir, il le doit notamment à son très bon gardien. Sur la pelouse de Nice, Samba a arrêté un penalty. Déterminant.


La défense

Renaud Ripart (Nîmes)

Il dépanne en position d’arrière droit et le fait bien. Contre Rennes, Ripart s’est même permis de mettre un but. Fraîcheur.

Vitorino Hilton (Montpellier)

Il est devenu le joueur étranger le plus capé en Ligue 1 avec 450 matches. Et il est toujours aussi intelligent et dur à passer. Expérience.

William Saliba (Saint-Etienne)

Qu’il soit aligné dans l’axe ou à droite, le jeune Saliba surprend et impressionne. Il sera le prochain patron défensif des Verts. Avenir.


Le milieu

Houssem Aouar (Lyon)

Enfin. Cela faisait longtemps qu’Aouar n’avait pas été aussi décisif. Même s’il a eu du déchet dans son jeu, le milieu a délivré deux passes décisives. Caviar.

Florent Mollet (Montpellier)

Le rouquin est indispensable au sein de la formation héraultaise. Son activité, son sens du collectif et son pied droit fascinent. Pilier.

Téji Savanier (Nîmes)

Faut-il encore le présenter ? Contre Rennes, il a été omniprésent. Auteur d’une passe décisive, il a également réussi une Panenka. Génie.

Martin Terrier (Lyon)

Terrier continue à monter en puissance. Contre Angers, il a marqué et a été intenable. Promesse.


L’attaque

Kalifa Coulibaly (Nantes)

Auteur d’un doublé contre Amiens, le longiligne Malien semble de plus en plus à l’aise en Ligue 1. Inattendu.

Andy Delort (Montpellier)

Un doublé à Strasbourg et une activité ininterrompue. Le Delort qu’on apprécie. Confirmation.

Kylian Mbappé (PSG)

Un coup du chapeau. 30 buts en Ligue 1 à 20 ans. Au-dessus.