Liga / Un duo 🇧đŸ‡Ș, un roc đŸ‡«đŸ‡·, un lion basque : Le 1ïžâƒŁ1ïžâƒŁ de la J🔟

Logo : Furia Liga

Furia Liga

Image de l'article : Liga / Un duo 🇧đŸ‡Ș, un roc đŸ‡«đŸ‡·, un lion basque : Le 1ïžâƒŁ1ïžâƒŁ de la J🔟

La 10e journĂ©e a mis en valeur la rigueur du travail de l’AtlĂ©tico de Madrid contre le Barça, la rĂ©gularitĂ© de Villarreal contre le Real Madrid et l’état de grĂące de la Real Sociedad en tĂȘte de la Liga. Dans un 4-3-3 rapide et crĂ©atif, voici notre XI du weekend ! 

Jordi Masip (Valladolid) : ce n’était pas la grande forme pour l’ancien Blaugrana depuis le dĂ©but de la saison mais, mĂȘme s’il a encaissĂ© un but de prĂšs de GermĂĄn SĂĄnchez, le gardien de Pucela a sorti 5 parades pour permettre Ă  Valladolid de sortir de la zone rouge.

Mario Hermoso (AtlĂ©tico de Madrid) : sa prise d’initiative en fin de 1re pĂ©riode a permis aux Colchoneros de dĂ©boussoler la dĂ©fense du Barça, y compris Marc-AndrĂ© ter Stegen. Un match solide pour l’ancien de l’Espanyol.

Djené Dakonam (Getafe) : le roc de Getafe a sorti un match de patron pour tenir la défense azulona. Aucune faute dans les 40 mÚtres, pas de ballons perdus, 3 interceptions, 2 dégagements : Djené dans toute sa splendeur.

Jules Koundé (Séville) : un but, une roulette zidanesque
 Si maintenant le Palangana devient aussi performant offensivement, il va devenir intouchable !

Ximo Navarro (AlavĂ©s) : un but et un penalty provoquĂ© en dĂ©but de rencontre pour le latĂ©ral droit babazorro qui a permis Ă  son Ă©quipe d’accrocher un point contre un Valencia Ă  retardement.

Uros Racic (Valencia) : le Serbe est le meilleur garde du corps possible pour Carlos Soler. Dans le double pivot de Javi Gracia, il est impensable qu’il soit relĂ©guĂ© sur le banc tellement son placement est prĂ©cieux dans le jeu che.

Koke ResurrecciĂłn (AtlĂ©tico de Madrid) : 88 ballons touchĂ©s et seulement une perte de balle pour le capitaine des Indios, immense avec la SelecciĂłn contre l’Allemagne et costaud contre le Barça. Quand Koke va, tout va pour l’AtlĂ©tico.

Álex Berenguer (Athletic) : 43 ballons touchĂ©s, 7 dribbles, 1 but, c’est ce que l’on appelle un match plein pour la seule recrue des Leones cette saison.

Adnan Januzaj (Real Sociedad) : rien que pour son centre dans Ă©lan sur la tĂȘte d’Alexander Isak, le Belge a toute sa place dans ce XI. Quand les blessures le laissent en paix, il est simplement fabuleux.

Yannick Carrasco (Atlético de Madrid) : un but capital avec cet amour de contrÎle pour glisser un petit pont à Ter Stegen, mais aussi une activité énorme tout au long du match contre le Barça. Le Diable rouge a été à la hauteur des attentes.

Gerard Moreno (Villarreal) : encore un match de patron pour l’attaquant international, buteur sur penalty contre le Real Madrid mais rĂ©fĂ©rence du sous-marin jaune sur le terrain. L’attaquant n’a jamais semblĂ© aussi fort.