Les tops et flops Lensois après le nul face à Paris | OneFootball

Les tops et flops Lensois après le nul face à Paris

Logo : AllezLens.fr

AllezLens.fr

C’est la première fois de la saison que le Paris SG a autant été bougé par un de ses adversaires de Ligue 1. Le club de la Capitale repart miraculeusement de Lens avec un point.

Pour ce dernier match de l’année à Bollaert-Delelis, les hommes de Franck Haise ont offert du bonheur à leurs supporters. Le quotidien L’Équipe, qui titre « Leca d’or, Navas de plomb », a attribué les notes suivantes aux joueurs :

RC Lens : Leca (8), Gradit (5), Danso (4), Medina (6), Clauss (6), Frankowski (6), Doucouré (6), Fofana (8), Kakuta (6), Pereira Da Costa (5), Kalimuendo (6).

Sur l’ensemble du match, le RC Lens récolte une moyenne de 6 tandis que le PSG obtient une moyenne de 5.

Les tops et flops Lensois :

Seko Fofana (8) : Comme toujours, sa doble accélération a fait du bien à son équipe. Même si son dernier geste était moins percutant en première période. C’était avant qu’il ne cadre une belle frappe du cou-de-pied sur laquelle Navas se troue (1-0, 62e). Elle l’a libéré. Il est alors monté en puissance et décale de manière impeccable Perreira Da Cota après 70m de contre. La première de ses nombreuses chevauchées qui ont fait très mal au PSG.

Jean-Louis Leca (8) : Sauvé par son poteau sur un tir de Messi (18e) et la maladresse des autres, le gardien corse a maintenu son équipe la tête hors de l’eau en première période avec trois arrêts exceptionnels, dont un reflexe immense sur une reprise à bout portant de Di Maria (45e + 1) ou une parade sur une frappe d’Icardi (45e). Ils suivaient une bonne sortie au sol (43e) et une parade sur une reprise de l’avant-centre argentin (37e). Sa deuxième période est tout aussi forte avec un bon jump pour capter un centre de Bernat (49e) et encore un exploit pour détourner une tête de Mbappé (72e). Il ne peut rien sur le but de Wijnaldum (90e + 2). »

Przemyslaw Frankowski (6) : Un des meilleurs animateurs de la première période avec de la justesse dans le placement et la démarcation pour ses partenaires. De la disponibilité pour soutenir Medina et repartir de l’avant avec une faculté à prendre le couloir systématiquement en possession. Il s’est essayé à tirer sans cadrer. Il a continué de se projeter en deuxième période.

David Pereira Da Costa (5) : Un match intéressant. Sa tenue de balle et sa capacité à se retourner sur lui-même dans les petits espaces ont aidé son équipe à garder le contact et progresser vers l’avant. Il a alterné le pressing offensif sur Hakimi et Marquinos et le repli pour bloquer le couloir gauche. Il ajuste Navas sur un tir brossé du droit mais touche le poteau (61e). Mais il gâche deux occasions nettes en ne concluant pas ces transitions (69e, 78e)

Kevin Danso (4) : Son travail sur l’alignement a porté ses fruits pour mettre hors du jeu Di Maria ou Icardi. Il a soigné ses relances verticales au sol mais était plus en difficulté pour gagner les duels sur les parisiens arrivés lancés. Il est battu par Wijnaldum dans la surface (1-1, 90e + 2). Ce qui atténue son bilan.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher