Les 4 enseignements de Inter Milan – Real Madrid

Logo : Real France

Real France

Image de l'article : Les 4 enseignements de Inter Milan – Real Madrid

Le Real Madrid s’est imposé avec la manière sur la pelouse de l’Inter Milan (0-2). Voici les quatre enseignements à retenir selon notre rédaction. 

La charnière confirme

L’opposition Lukaku - Lautaro face Varane - Nacho était l’une des clés de cette rencontre et le duel a tourné à l’avantage des deux madrilènes. La charnière a confirmé, après son bon match face à Villarreal, qu’elle était l’alternative la plus solide en l’absence de Sergio Ramos. C’est une fin de série noire de défaites en Ligue des Champions sans le capitaine du Real. Enfin.

Le Real peut jouer sans Casemiro

C’est également une petite confirmation du précédent match des Merengues : le trio Kroos, Modric et Martin Odegaard fonctionne et semble apporter enfin une vraie alternative à Zidane. La finesse technique des trois hommes offre davantage de fluidité dans le jeu des Merengues.

Odegaard et Hazard, c’est mieux

Le premier s’est parfaitement fondu dans le collectif tandis que le second retrouve du rythme et un peu de son coup de rein. Les deux "recrues" les plus attendues ont pris plus de responsabilité dans un match très important.

En plus de s’être parfaitement fondu dans le collectif, le Norvégien a été un peu plus incisif dans le camp adverse. De son côté, le Belge a été très mobile, juste et un peu plus percutant que sur ses premiers matchs. Il n’est pas encore à 100% mais on le sent de mieux en mieux.

La renaissance de Lucas Vazquez

Personne ne l’avait vu venir celle-là, sauf Zinédine Zidane. Depuis Barcelone, où il avait dépanné en tant que latéral, l’Espagnol affiche un niveau digne de ses années de super-sub. Une renaissance assez inespérée qui fait néanmoins du bien au Real alors que le couloir droit offensif du Real est pauvre. Car au-delà de ses incalculables efforts pour soutenir Carvajal, Lucas Vazquez a été bon offensivement.