Les 10 meilleurs "fils de" en activité 🤩 | OneFootball

Les 10 meilleurs "fils de" en activité 🤩

Logo : OneFootball

OneFootball

Nicolas Basse

Ils sont nés d’un père footballeur, ont aimé le sport, supporté la pression liée au nom et ont percé. Voici les 10 meilleurs gambadant sur les terrains, dans le désordre.


Thiago Alcantara (Liverpool)

Carrière XXL pour le fils de l’ancien international brésilien Mazinho (et frère de Rafinha). Masia, Barça, Bayern et Liverpool pour l’un des meilleurs milieux de ces dernières années.

Erling Haaland (Dortmund)

À 21 ans, le fils d’Alf-Inge Håland n’a plus rien à envier à son père, passé par la PL au tournant des années 2000. Révélé à Molde puis Salzbourg et désormais au Borussia Dortmund, il affole le marché européen.

Giovanni Reyna (Dortmund)

Son père, Claudio, est une légende du foot américain. À 19 ans, Gio’ continue de grandir en Buli avec Dortmund.

Kasper Schmeichel (Leicester)

Fils de la légende de MU Peter, Kasper est également le portier du Danemark et un taulier de PL, à Leicester depuis une décennie.

Marcus Thuram (Gladbach)

Lilian Thuram n’a pas un, mais deux fils professionnels. Khéphren (Nice), et donc Marcus, l’aîné. Révélé à Guingamp, il explose depuis 2019 à Gladbach, en Allemagne, au point d’avoir déjà porté à quatre reprises le maillot bleu.

Timothy Weah (Lille)

Un père massif et puissant, pour un fils longiligne et technique. L’attaquant formé au PSG a longtemps souffert de blessures mais, à 21 ans, a tout le temps de confirmer à Lille ses nombreuses qualités.

Federico Chiesa (Juve)

24 ans, du feu dans les jambes, une accélération folle, des courses tout le temps. Le fils d’Enrico est déjà un joueur clé de la Nazionale et de la Juventus. Malheureusement, il est blessé jusqu’à l’été.

Daniel Maldini (AC Milan)

Carrément la passe de trois ! Il y a eu le grand-père Cesare, le père Paolo et Daniel. Dans la lignée des deux légendes du Milan AC et foot italien en général, le jeune milieu se fait doucement une place au sein du groupe pro… rossonero, toujours.

Ianis Hagi (Rangers)

Quand son père s’appelle Gheorghe, meilleur joueur de l’histoire de la Roumanie, ce n’est pas évident. Après un début de carrière hors du pays compliqué (passages légers à la Fiorentina et à Genk), il brille enfin chez les Rangers et fait partie des éléments moteurs de l’équipe nationale.

Justin Kluivert (Nice)

Ajax, Roma, Leipzig, Nice… Le fils de Patrick, qui joue un peu plus bas que son pur buteur de père, a déjà une belle carrière à seulement 22 ans. Il doit encore prouver avec l’équipe nationale, qu’il n’a connue qu’à deux reprises.

Photo Getty