Les 1️⃣0️⃣ dates à cocher cette saison en Ligue 1 🗓

Logo : OneFootball

OneFootball

Erwann Simon

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Fwp-images.onefootball.com%2Fwp-content%2Fuploads%2Fsites%2F23%2F2021%2F07%2Fimago1000706808h-768x512.jpg&q=25&w=1080

La Ligue des Talents est de retour le 6 août au soir, et avec elle son lot de matches à ne pas manquer.

À vos calendriers : voici les dates (à un ou deux jours près, le calendrier définitif étant établi au fil de la saison) des dix affiches à ne pas manquer.


19 septembre 2021 : Lens-Lille

Historique, ambiance en dehors du terrain et bons résultats pour les deux équipes : il n’a pas fallu longtemps pour que le derby du Nord redevienne un grand classique du championnat.

19 septembre 2021 et 9 janvier 2022 : PSG-OL et OL-PSG

Il ne faudra pas attendre bien longtemps pour voir Paris et l’OL new look de Peter Bosz se tester. Pour prendre le pouls, en septembre comme en janvier, de la demi-saison qui arrivera derrière.

3 octobre 2021 : Saint-Étienne-Lyon

Un cinglant 5-0 de l’OL la saison dernière, une victoire stéphanoise scellant le départ de Sylvinho la saison précédente, une victoire lyonnaise arrachée à la 95e minute l’année d’avant : ces dernières saisons, les scenarii des derbys dans le Chaudron n’ont jamais déçu.

24 octobre 2021 et 17 avril 2022 : Marseille-PSG et PSG-Marseille

Le Classique du championnat placé à des dates idéales pour peser pour le titre et les places européennes. Ça promet.

21 novembre 2021 et 1er mai 2022 : Lyon-Marseille et Marseille-Lyon

Ce morceau toujours attendu des supporters comme des spectateurs neutres n’a pas vu de vainqueur depuis novembre 2019. Qui pour rompre la série ?

12 décembre 2021 : PSG-Monaco

Toutes deux bien déjà bien renforcées au mercato, les troupes de Mauricio Pochettino et de Niko Kovac se livreront un duel qui pourrait avoir des allures de bataille pour le titre.

6 février 2022 : Lille-PSG

Le match retour entre le LOSC et le PSG (1-0 pour Lille) avait probablement scellé en bonne partie l’issue du championnat. En sera-t-il de même à Pierre-Mauroy ?