L’équipe-type de septembre 2022 : Le RC Lens solide, le LOSC dangereux | OneFootball

Icon: Le 11 HDF

Le 11 HDF

·28 septembre 2022

L’équipe-type de septembre 2022 : Le RC Lens solide, le LOSC dangereux

Image de l'article :L’équipe-type de septembre 2022 : Le RC Lens solide, le LOSC dangereux

Cette saison, la rédaction du 11 Hauts-de-France vous propose son équipe-type à l’issue de chaque mois de compétition de Ligue 1 et de Ligue 2. Et ce mois de septembre a vu l’Amiens SC et le RC Lens confirmer leur bonne entame en s’appuyant sur une vraie solidité défensive. Plus irrégulier, le LOSC s’est surtout appuyé sur un secteur offensif performant. Découvrez notre deuxième équipe-type de la saison.

Le #11HDF du mois de septembre

Gautier Larsonneur (VAFC) : Si le VAFC a empoché un total de quatre points en septembre, c’est notamment grâce aux performances de son gardien de but. En réalisant quatorze parades, dont sept face au Nîmes Olympique (3-2), Gautier Larsonneur est assurément l’homme fort de VA en ce début de saison. A Rodez, le portier a permis aux siens de repartir de l’Aveyron avec un point, notamment grâce un arrêt exceptionnel en fin de rencontre. Sur la pelouse de Pau, il aura longtemps repousser l’échéance avant de craquer en deuxième période, sur un mauvais alignement de sa défense.

Formose Mendy (Amiens SC) : Sa seule absence coïncide avec l’unique défaite de l’Amiens SC cette saison. Simple coïncide ou réelle concordance ? Ce qui est sûr, c’est que Formose Mendy est rapidement redevenu le meilleur défenseur amiénois, le tout sans avoir disputé la moindre minute durant la préparation estivale. Dur sur l’homme, intraitable dans les duels balle au pied, le Sénégalais aurait pu être perturbé par les tractations autour d’un départ. Il n’en a rien été.

Kevin Danso (RC Lens) : Si la défense du RC Lens n’a encaissé qu’un seul but sur les trois matches disputés en septembre, le solide défenseur autrichien n’y est clairement pas étranger. Impressionnant dans les duels et dans la lecture de jeu, il s’est également mué en premier relanceur artésien en l’absence de Jonathan Gradit, étant capable de casser les lignes balle au pied mais également de relancer et lancer les offensives lensoises. Un mois complet à haut niveau de performance pour Kevin Danso.

Facundo Medina (RC Lens): Aux côtés de Kevin Danso, l’international argentin a également impressionné en ce mois de septembre. Toujours aussi précieux dans les duels au sol et balle au pied, il s’est montré très solide et sérieux dans ses interventions mais également dans son attitude sur le terrain, laissant de côté son tempérament de feu qui lui coûtait quelques cartons par le passé.

Antoine Leautey (Amiens SC) : S’il commence à tirer un peu la langue, Antoine Leautey n’en reste pas moins l’un des joueurs les plus dangereux de l’Amiens SC. Face à Niort, son ancien club, il fut le seul ou presque à apporter le danger au cours d’une première période fermée. Défensivement, il est aussi capable de tenir son rôle quand son équipe souffre énormément, comme ce fut le cas à Caen où il n’a pas grand-chose à se reprocher.

Mohamed Kaba (VAFC) :Homme à tout faire du VAFC, costaud défensivement mais également capable de se projeter à l’avant avec force, Mohamed Kaba a été récompensé de son début de saison canon avec son premier but en professionnel. Bien servi par Quentin Lecoeuche sur coup-franc, le milieu de terrain a ouvert le score face aux Crocos nîmois en déviant du bout du crâne ce ballon. Suffisamment pour faire exploser une première fois le Hainaut. Un but qui pourrait en appeler d’autres comme le souhaite Mohamed Kaba, désireux d’avoir de meilleures statistiques.

Salis Abdul Samed (RC Lens) : Déjà impressionnant lors du premier mois de compétition, Salis Abdul Samed a continué en septembre. Véritable tour de contrôle mais également capable de casser les pressings adverses, le néo-lensois a été une véritable valeur sûre du jeu lensois, aussi bien dans l’entrejeu que dans l’ensemble des performances.

Ismaily (LOSC) : Positionné en tant que piston gauche dans le dispositif de Paulo Fonseca, Ismaily s’y conforme très bien, il y brille même. La recrue brésilienne compte déjà deux buts et une passe décisive, des statistiques qui montrent son implication offensive. Orienté vers l’attaque, il n’est pas pour autant absent en défense et effectue de bons retours. Son adaptation à Lille s’est très bien faite, puisqu’il se montre d’ores et déjà indispensable dans l’effectif des Dogues sur son côté gauche.

Adam Ounas (LOSC) : Recruté cet été lors du dernier jour du mercato, l’ailier algérien a rapidement fait ses preuves. Alors que son état physique questionnait, il a de suite rassuré sur ce point. Contrairement à Edon Zhegrova, le Fennec arrive à créer des occasions dangereuses et à se jouer des latéraux adverses. Ses centres sont parfaitement distillés et même s’ils ne sont pas récompensés par une passe décisive, ils permettent de créer le danger. Le LOSC risque de vite devenir dépendant de son talent balle au pied. Surtout que l’Algérien veut marquer des buts selon ses dires

Jonathan David (LOSC) : Une efficacité retrouvée en attaque, mais surtout un tranchant digne de son rang. Buteur précoce à Toulouse et survolant contre Montpellier, « Jo Da » est décisif au moment propice. Bien placé pour recevoir la passe, capable de se démarquer de la défense, l’international canadien a réussi à prouver qu’il n’avait pas de Cabella dépendance. À Montpellier, ce fut un véritable récital pour l’attaquant du LOSC. Plus rapide que les défenseurs héraultais, il place un petit piqué pour tromper le gardien. Cette rencontre a été fondatrice pour Jonathan David et son mois de septembre.

Marius Noubissi (VAFC) : Auteur de son premier but sous ses nouvelles couleurs contre Nîmes sur un centre millimétré de Joffrey Cuffaut, Marius Noubissi a récidivé une semaine plus tard sur la pelouse de Rodez. Opportuniste sur la reprise de Picouleau, l’attaquant dévie le ballon dans le but aveyronnais. Une réalisation qui permet à sa formation d’empocher un point au terme d’une rencontre difficile. Très vite intégré, le Camerounais propose déjà de belles choses sur le front offensif, moins de deux mois après son arrivée en France.

À propos de Publisher