Le VAFC face au casse-tête du gardien de but | OneFootball

Le VAFC face au casse-tête du gardien de but

Logo : Le 11 HDF

Le 11 HDF

Face à l’UNFP, le VAFC a disputé son tout premier match de la préparation estivale avec un seul gardien de but à disposition, Lassana Sy. Quatrième dans la hiérarchie au poste, le jeune rempart de 18 ans a pallié le forfait de Hillel Konaté, tandis que Nicolas Kocik est en instance de départ. De quoi rendre encore plus pressant le besoin de recrutement au poste, même si Nicolas Rabuel ne veut pas se précipiter dans ce dossier. Explications.

Le VAFC n’a plus de temps à perdre

Il y a un mois de cela, le VAFC semblait tenir le successeur de l’excellent Lucas Chevalier. Libre de tout contrat après une pige convaincante à Pau, Stefan Bajic était alors tout proche de s’engager avec la formation nordiste. Désiré par Jérémie Janot, le jeune gardien formé à Saint-Etienne a finalement fait faux bon au dernier moment. La cause de ce revirement ? Une offre revue à la baisse après un accord verbal entre les différentes parties. Relancé par d’autres clubs, dont certains ayant joué au jeu de la surenchère, Stefan Bajic devrait finalement s’engager avec Bristol City, pensionnaire de Championship (D2 anglaise)

De quoi ramener Valenciennes au point de départ dans sa recherche d’un nouveau gardien de but. Prolongé entre-temps dans l’optique de demeurer le numéro 2, Hillel Konaté s’est blessé à la main durant la dernière semaine d’entraînement. Et alors qu’il devait démarrer contre l’UNFP, Nicolas Kocik est finalement resté sur le côté, le club négociant les derniers contours de son transfert. De quoi propulser dans le grand bain le très jeune Lassana Sy (18 ans), programmé pour jouer en équipe réserve cette saison.

Questionné à l’issue de la rencontre sur cet épineux dossier du gardien de but, Nicolas Rabuel ne voulait pas céder à la panique : « On travaille sur plusieurs pistes. C’est tellement un poste important, déterminant, on prend donc le choix de faire le bon choix. Maintenant, la préparation avance et il ne faut pas qu’on fasse n’importe quoi. Après il ne faut pas être pris par l’urgence parce que Hillel a un souci à la main. Lassana (Sy) a fait le boulot sur ce match et on va s’organiser pour que tout ça n’impacte pas la semaine d’entraînement tout en nous permettant de faire le bon choix. »

A moins d’un mois de la reprise et avec un numéro 2 amoindri et un numéro 3 sur le départ, le VAFC aurait tout de même intérêt à passer à la vitesse supérieure sur ce dossier d’ampleur au regard du rôle majeur joué par Lucas Chevalier la saison dernière. Sans lui, le club nordiste aurait sans doute flanché dans la course au maintien. De quoi rappeler l’importance de disposer d’un excellent numéro 1, qui se fait toujours atteindre jusqu’ici.

R.P avec E.P.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher