Le VAFC est sur la bande d’arrêt d’urgence | OneFootball

Icon: le11

le11

·29 novembre 2023

Le VAFC est sur la bande d’arrêt d’urgence

Image de l'article :Le VAFC est sur la bande d’arrêt d’urgence

Avec deux défaites, un match nul et une victoire arrachée en Coupe de France, le VAFC a replongé au cours du mois de novembre. De quoi être inquiet au moment de procéder à une analyse détaillée de la situation. Décryptage.

Le VAFC est à l’arrêt complet

Trois matches dont deux concurrents directs, pour un petit point glané. À la simple lecture statistique, le mois de novembre valenciennois a été manqué dans les grandes largeurs. Et ce, quand bien même le VAFC a disposé sans briller d’une équipe de National 2 pour son entrée en lice en Coupe de France (Haguenau, 0-2). Car si la thèse de l’écart de niveau insurmontable pouvait éventuellement se tenir à Angers (2-0) au vu des dynamiques, rien ne pouvait excuser la défaite à domicile face à Dunkerque (0-1), alors dix-neuvième. Et si VA a beau avoir accroché tant bien que mal QRM (0-0), il n’en reste pas moins que le club du Hainaut, incapable de relancer la machine et d’engranger des points face à des formations à sa portée, est on ne peut plus logiquement lanterne rouge de Ligue 2 avec dix maigres points en quinze matches.


Vidéos OneFootball


Un contenu insipide

Les discours chatoyants et sincères de Sport Republic et Jorge Maciel promettaient du beau football au Hainaut. Quatre mois plus tard, outre des résultats plus qu’alarmants, le VAFC pratique un jeu qui semble se déliter peu à peu. Lui qui avait (re)trouvé quelques premières certitudes et pistes de progression au cours du mois d’octobre, semble aujourd’hui au fond du seau. Friable en phase défensive et d’une pauvreté abyssale dans l’exploitation du ballon, aussi bien à la ressortie du ballon qu’à la création du jeu, VA est logiquement resté muet en Ligue 2 (0 but en 3 matches) tout en ayant perdu de sa solidité défensive.

Jorge Maciel tâtonne encore

Faute de certitudes aussi bien d’un point de vue technico-tactique que sur ses choix d’hommes, Jorge Maciel tente et retente. En l’espace d’un mois, le Portugais a envoyé sur le banc un Taylor Moore censé être un cadre sur le terrain et en dehors avant de le réintégrer à QRM, à l’occasion du retour d’un 5-4-1 rudimentaire mais solide. D’Angers à Rouen en passant par la réception de Dunkerque, trois avant-centres se sont succédé (Lilepo, Venema, Jung) sans qu’aucun ne convainque. Aymen Boutoutaou, sur courant alternatif mais joueur le plus décisif du VAFC cette saison, continue d’alterner entre le banc et le onze à chaque match ou presque, tandis que l’entrejeu valenciennois ne cesse d’être renouvelé entre suspensions intempestives et pépins physiques ponctuels. En bref, une multitude de tentatives et de solutions sans jamais donner satisfaction, et une instabilité peut-être mal venue en ces temps si mouvementés.

Crédits photo : Eddy Lemaistre/Icon Sport

Le bilan du mois :

Angers – Valenciennes : 2-0

Valenciennes – Dunkerque : 0-1

Haguenau – Valenciennes : 0-2 (Jung, Bonnet)

QRM – Valenciennes : 0-0

À propos de Publisher