Le RC Lens peut-il se passer de Florian Sotoca ? Les réponses ! | OneFootball

Le RC Lens peut-il se passer de Florian Sotoca ? Les réponses !

Logo : Lensois.com

Lensois.com

Nouveauté en ce début de saison sur Lensois.com : nous vous avons invités lundi à répondre avec nous à la « question de la semaine ». Au menu cette semaine : Le RC Lens peut-il se passer de Florian Sotoca? La rédaction livre son avis et l’explique, avec à l’appui les avis de 3 internautes ainsi qu’un coup d’oeil sur le joueur de Jean-Guy Wallemme dans le cadre de notre émission partenaire Lens Foot. L’avis de la rédaction : Mickaël Nys : « Si, depuis son arrivée au RC Lens à l’été 2019, Florian Sotoca fait partie des joueurs les plus utilisés par Philippe Montanier puis Franck Haise, cela n’est pas un hasard. Son ancien entraîneur à Grenoble, Olivier Guégan, affirmait il y a quelques années que le nom de Florian Sotoca était le premier qu’il mettait dans son équipe. Il ne serait pas étonnant que Franck Haise en fasse de même. Généreux sur et en dehors du terrain, l’avant-centre artésien possède un profil particulier. Souvent réduit à la description d’un « bon soldat », Florian Sotoca possède une qualité rare de briller régulièrement dans la surface adverse tout en effectuant un travail de l’ombre indispensable à l’équipe. Un lien primordial entre l’entrejeu et l’attaque Sang et Or. De toute façon, c’est lors de ses rares absences que l’on se rend compte de l’importance du Narbonnais dans le collectif artésien. Bref, indispensable sur le terrain, Florian Sotoca est également l’un des plus bel exemple du renouveau artésien depuis 3 ans. »

Eloïse De Mester : « Non. C’est l’un des derniers mohicans de l’ère Ligue 2 du Racing Club de Lens. C’est également lui qui se charge en partie de l’intégration des petits nouveaux, comme l’a encore indiqué Loïs Openda. Avoir Florian Sotoca dans un groupe, c’est la garantie d’avoir un joueur qui transmet un ADN clubiste. Pour le jeu, il a cette capacité à se multiplier si l’un de ses coéquipiers est à côté de ses pompes. Peut-être parfois en retrait dans son rôle d’attaquant, Florian Sotoca pourrait trouver un nouveau soutien au poste en la personne d’Openda avec qui le filon passe très bien. Depuis son arrivée, le joueur s’est illustré à 26 reprises en 103 matches. Des stats proches de celles qu’il avait avec son précédent club, Grenoble. C’est l’un des plus gros QI football de l’équipe. S’il reste titulaire indiscutable pour le moment, il devra négocier avec le retour de la recrue Adam Buksa dans un bon mois (si tout va bien). »

Christophe Schaad : «Dans l’état actuel de l’effectif, avec un Adam Buksa indisponible, il me parait difficile de répondre autre chose que non. Parmi les profils disponibles, et pourtant il y a tout de même de la concurrence avec ou sans Buksa, Florian Sotoca affiche un profil un peu à part et son côté couteau suisse, avec un impact sans pareil dans les notions défensives du jeu même si les autres attaquants ne rechignent pas, en font un joueur essentiel. Il apparait actuellement comme le complément idéal d’un Loïs Openda. Sa générosité, son sens du sacrifice pour le collectif, mais aussi sa capacité à réussir des coups face au but en fond un joueur extrêmement précieux, même quand il a peu d’occasions ou qu’il en manque. Alors si en plus il se met à progresser dans les statistiques buts/passes décisives… Quand le RC Lens a recruté Openda et Buksa, Florian Sotoca a vite semblé relégué d’office en joueur de rotation dans les esprits. Pourtant, Adam Buksa, qui semble avoir le profil le plus proche du sien parmi les autres attaquants, va avoir du chemin à parcourir à son retour de blessure pour déloger Florian Sotoca. Et je ne serais pas surpris qu’en fonction des besoins et des adversaires, on ait l’occasion dans la saison de voir un trident Sotoca-Buksa-Openda aligné à quelques reprises dans la saison sur le front d’un 3-4-3. Sans doute que plus encore que par le passé, Franck Haise va jouer sur ses différents atouts offensifs et peut-être qu’il n’y aura pas véritablement d’attaque type. Mais à moins que trop de concurrents ne fassent des prouesses à terme, je m’attends à ce que Florian Sotoca dispose toujours d’un temps de jeu très important et surtout qu’il confirme. »

Florian Sotoca, emblème d’un RC Lens généreux ?

L’avis des lecteurs : JGW :« La réponse est non. Depuis son arrivée au RC Lens il a apporté énormément et dans tous les domaines. Vous retirez Florian Sotoca et ses stats, Lens serait encore en L2. Avant-dernières passes décisives, déviations de la tête lors des dégagements, buts décisifs pour gagner, malin, mouille le maillot du début à la fin… Quand il n’a pas été sur le terrain, Lens a été beaucoup moins performant et c’est ce qui a coûté les places européennes. Tout comme Jonathan Gradit, il travaille plus dans l’ombre que certains de ses partenaires.»

FreddydeSenlis : « Oui. Florian Sotoca est un bon joueur mais je pense que si demain il devait partir ou être blessé de longue durée, Lens pourrait aussi maintenir durablement les bons résultats sans lui. Il a des capacités que d’autres n’ont peut-être pas, mais c’est valable aussi pour ses petits défauts. Il a marqué un triplé ce week-end mais ce n’est pas un joueur qui brille par son efficacité par rapport à d’autres, même un Wesley Saïd dont on ne parle plus. Cela ne m’empêche pas de penser que ce serait un luxe de l’avoir dans la rotation des attaquants. Remplaçant ou titulaire il sera toujours à fond. »

Le commentaire de Jean-Guy Wallemme sur Florian Sotoca dans la dernière émission de Lens Foot : « Dimanche, il marque 3 buts très différents. Sur le premier il est à la fois à la préparation et à la finition, en suivant après avoir été en point de fixation. Le dernier est extraordinaire car il fait un super appel, un super contrôle orienté et il enchaîne. Au-delà de sa performance, je vois la progression de ce garçon, par rapport à la saison dernière où on pensait qu’il était peut-être encore un peu rustre techniquement. Mais sur les 3 buts de dimanche, il montre un panel très intéressant. Je pense que son acquis aujourd’hui c’est qu’il est un peu plus prêt que les autres. Les débuts de saison sont souvent plus propices aux joueurs qui sont plus prêts physiquement et lui l’est.  »

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher