Le LOSC perd une nouvelle fois des points en fin de match | OneFootball

Le LOSC perd une nouvelle fois des points en fin de match

Logo : Le 11 HDF

Le 11 HDF

Alors que David avait parfaitement lancé ses coéquipiers, marquant un doublé en huit minutes, le LOSC a de nouveau laissé des points en route (2-2) et a concédé le nul face à Monaco. Auteurs d’une deuxième mi-temps de moins bonne facture, les hommes de Jocelyn Gourvennec n’ont pas réussi à tenir la victoire.

David plus grand que Goliath

Réussissant l’entame parfaite, le LOSC a, une nouvelle fois, partagé les points en fin de rencontre à Monaco, ce vendredi. Devant au score par deux fois à la mi-temps, les hommes de Jocelyn Gourvennec se sont vu être rattrapé dans les dernières minutes. Entré en jeu à vingt minutes du terme, Ben Yedder saluait les efforts de ses partenaires sur une frappe au premier poteau (2-2, 82′). Pourtant, les joueurs lillois avaient fait une entame de match supersonique. Dépassé, Pavlovic intervenait irrégulièrement sur Xeka après seulement deux minutes de jeu. Sans trembler, David prenait Nübel à contre-pied pour l’ouverture du score (0-1, 4′). Démontrant une énorme débauche d’énergies, le club nordiste continuait sur sa lancée. Sur une ouverture sublime de Djalo au-dessus de la défense, David, encore lui, prenait le meilleur sur le portier monégasque pour doubler la marque (0-2, 8′).

Le Canadien s’est offert son neuvième et dixième but de la saison, devenant le meilleur buteur du championnat. Surclassant le club de la principauté, Ikoné tentait sa chance (12′) avant que David ne déclenche une reprise de volée (17′), tout deux dans les gants de Nübel. Pas avare d’efforts, le LOSC commençait à voir Monaco remettre le pied sur le ballon à l’heure de jeu. Diop est le premier à se mettre en évidence sur une tentative à l’entrée de la surface (31′). Remobilisé, le club de la principauté réduisait l’écart par l’intermédiaire de Diatta, auteur d’une frappe puissante au premier poteau (1-2, 41′). Tout ceci juste après le contre éclair des Lillois, pas concrétisé par David (38′).

Le début de seconde période était totalement contrôlé par les Monégasques. C’est tout d’abord Volland qui aurait pu inscrire un but très intelligent. Le ballon mal couvert par Bradaric, l’Allemand réussissait à lober Grbic. Heureusement, Djalo faisait preuve d’un immense sauvetage sur la ligne de but (48′). Ce même Djalo détournait ensuite la tentative de Martins dans les six mètres de Grbic (54′). Gardant le contrôle du ballon sans toutefois se monter extrêmement dangereux, Monaco continuait a solliciter Grbic. Disasi de la tête (65′),  puis Volland (73′) voyait le gardien du LOSC s’interposer. Le tout jusque la fin heureuse avec l’égalisation de Ben Yedder en fin de rencontre malgré l’expulsion de Pavlovic, Yilmaz (90’+4) et Djalo (90’+5) ne changeront rien.

Comme à de nombreuses reprises, le LOSC a lâché deux points en fin de match. Pourtant devant au score, et ce, très rapidement par l’intermédiaire de l’incontestable David, les hommes de Jocelyn Gourvennec ont sombré au fil de la rencontre.

Emilien PAU

MONACO – LOSC : 2-2 (1-2)

Quatorzième journée de Ligue 1

Stade Louis II, Monaco

Arbitre : M. Delajod

BUTS : Diatta (41′), Ben Yedder (82′) pour Monaco ; David (4′, 8′) pour Lille

Expulsion : Pavlovic (78′)

Avertissements : Pavlovic (2′, 78′), Fofana (84′) pour Monaco ; Celik (6′), David (36′), Yazici (69′), Weah (73′), Niasse (85′) pour Lille

Monaco : Nübel – Aguilar, Disasi, Pavlovic, Henrique (Jakobs, 73′) – Diatta (Martins, 46′), Fofana, Tchouaméni, Diop – Volland (Maripan, 87′), Boadu (Ben Yedder, 71′)

Remplaçants : Majecki (g.), Maripan, Sidibé, Lucas, Jakobs, Lemaréchal, Martins, Ben Yedder, Isidor

Entraîneur : Niko Kovac

LOSC :Grbic – Celik, Fonte (c), Djalo, Bradaric – Ikoné, André, Xeka, Yazici (Niasse, 69′) – David (Lihadji, 79′), Weah

Remplaçants : Jakubech, Pied, Dabila, Mpembele, Gomes, Niasse Yilmaz, Lihadji

Entraîneur : Jocelyn Gourvennec

À propos de Publisher