Le Havre – Paul Le Guen : « Pas de raison de chercher à chambouler l’attaque» | OneFootball

Le Havre – Paul Le Guen : « Pas de raison de chercher à chambouler l’attaque»

Logo : MaLigue2

MaLigue2

Attention à ne pas rester sur le quai ! 6e avec 4 points de retard sur Auxerre et le Paris FC, l’adversaire du soir en Ligue 2, Le Havre ne peut plus se permettre beaucoup de faux pas, sous peine de voir s’éloigner la possibilité de disputer les barrages en fin de saison. La rencontre de ce soir face au PFC est donc capitale pour les hommes de Paul Le Guen. Le coach havrais s’est exprimé en conférence de presse en préparation de la rencontre.

S’il admet que le dernier résultat du HAC, contre Sochaux (0-1) a pu semer un peu de doute dans sa tête et celles de ses joueurs, Paul Le Guen affirme avoir tourné la page : « En revoyant le match et les entraînements de la semaine, ça m’a regonflé, ça m’a redonné de l’énergie. C’est vrai qu’on ne fait pas tout bien mais on n’a pas non plus la petite réussite qu’il faudrait. Alors c’est vrai qu’il faut la provoquer mais quand même contre Ajaccio (0-1), contre Sochaux, on fait des matchs qui auraient pu déboucher sur autre chose au niveau des scores. Parce qu’on a les première occasions et on ne concède que deux ou trois situations à l’adversaire. C’est peu. On donne de bonnes répliques et on n’est pas récompensé. Il y a des raisons techniques, tactiques mais aussi une part de réussite et c’est plus difficile à expliquer. On ne va pas bouleverser l’effectif devant. Les titulaires, Cornette, Boutaïb, Alioui  vont de nouveau jouer. Pour moi, ce sont les meilleurs attaquants du club, il n’y a pas de raison de chercher à chambouler. On va continuer comme ça. Je trouve qu’on apporte un meilleur soutien sur les côtés, avec Baldé, avec Wahib. »

Pour terminer, le coach a abordé l’enjeu au classement du match du soir : « Il ne faut pas se laisser décrocher. On est dans une situation où on est à la queue de ce premier peloton et il faut recoller. Je suis convaincu qu’on a le potentiel pour rester dans ce petit peloton. Les vrais leaders, avec les matchs en retard, ce sont Ajaccio et Sochaux et on a montré sur les matchs qu’on peut rivaliser. On n’est vraiment pas loin.  »

À propos de Publisher