Le coaching d’Olivier Dall’Oglio | OneFootball

Le coaching d’Olivier Dall’Oglio

Logo : AllezPaillade.com

AllezPaillade.com

Pour le premier match de championnat de la saison, beaucoup de changements et quelques nouvelles têtes sont apparues dans le 11 de départ par rapport à la saison dernière. 5 joueurs disputaient leur premier match en tant que titulaires avec le maillot orange et bleu. Alors certes, le MHSC a gagné, mais rien n’est parfait, loin de là. On fait le point.

La charnière Sacko-Sakho, c’est non

La Sako², la Sackho ou encore la charnière des crêtes blondes, appelez-la comme vous voulez, en tout cas l’association entre Mamadou Sakho et Falaye Sacko n’a pas été un franc succès. Si le premier semble être toujours hors de forme en cette année 2022, marquée notamment par une blessure à la cuisse droite, le second n’a pas rassuré pour son premier match sous le maillot montpelliérain. Avec Maxime Estève, Nicolas Cozza ou encore Pedro Mendes sur le banc, la concurrence est rude à ce poste. Les prestations des deux axiaux ce dimanche pourrait conduire Olivier Dall’Oglio à opérer des changements en vue du match au Parc des Princes samedi prochain.

La charnière, débat toujours ouvert

Sur les côtés, le coach héraultais a choisi d’aligner la recrue Théo Sainte-Luce à gauche et Enzo Tchato sur le couloir droit. Pour Sainte-Luce, il s’agissait ici de son premier match en Ligue 1, et l’ancien Nîmois n’a pas tardé à se faire remarquer puisqu’il a ouvert le score dès la 3e minute de jeu. Grande première également en tant que titulaire en Ligue 1 pour Enzo Tchato qui s’est montré solide en défense. Le jeune pailladin formé au club a pris la place d’Arnaud Souquet sur le couloir droit. Les deux hommes risquent d’être en concurrence tout au long de la saison.

Téji Savanier, un maestro polyvalent

Annoncé la veille du match par L’Équipe en tant qu’ailier gauche, Faitout Maouassa s’est vu finalement positionné sur le côté droit. Un poste inhabituel pour le joueur prêté par le Club Bruges, mais qui ne l’a pas empêché de s’illustrer. Il est l’auteur du centre millimétré pour Sainte-Luce sur le premier but pailladin. En revanche, le latéral gauche de formation est vite apparu fatigué, mettant moins d’intensité dans ses courses. Il a été remplacé à la 79e minute.

Lui, peu importe son poste sur le terrain, il trouvera toujours le moyen d’attirer l’attention, Téji Savanier a de nouveau réalisé une performance XXL. Aligné aux côtés de Joris Chotard en début de match, il est repassé sur son poste habituel de nº10 après les 3 changements opérés par Olivier Dall’Oglio à la 79e minute. Un choix qui n’a pas tardé à être payant puisque le capitaine du MHSC s’est offert un but splendide 2 minutes plus tard. Son second de la partie après celui marqué à la 15e minute.

Entrée en jeu compliquée pour Makouana, des changements toujours aussi tardifs

Sorti sur blessure à la 30e minute, Stephy Mavididi a été remplacé par Béni Makouana sur le côté gauche. Le jeune attaquant formé au club s’est montré maladroit durant les minutes qu’il a passées sur la pelouse de la Mosson. On attend beaucoup plus du Congolais. À noter également la première réussie pour Wahbi Khazri au MHSC, le très bon match d’Omlin dans les buts montpelliérains. Et puisqu’on reprend les bonnes habitudes, impossible de passer à côté des fameux changements d’ODO après la 75e minute. Sous un soleil de plomb, il aurait sûrement été plus judicieux de procéder aux changements bien avant la 79e (le premier changement du match a été effectué à la 30e suite à la blessure de Stephy Mavididi). Difficile donc de juger les prestations de Léo Leroy et d’Arnaud Souquet. Entré au même moment, Nicolas Cozza s’est offert une passe décisive pour Savanier sur le troisième but pailladin. Un but qui a entraîné le passage à 5 derrière avec l’entrée de Maxime Estève à la place d’Elye Wahi. Une option pour conserver le score qui sera, peut-être, utilisée samedi prochain pour affronter le PSG au Parc des Princes.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher