Le but initié par un 6 mètres joué dangereusement

Logo : AllezPaillade.com

AllezPaillade.com

Nous ne pourrons pas finir la saison sans encaisser un but casquette. Les tentatives de relance très courtes dans la surface et les jeux en triangle avec Bertaud à la manœuvre, donnent à chaque fois un gros frisson et une goutte de sueur froide perle dans le dos. D’ailleurs et pour être totalement honnête, j’ai d’abord pesté de ma tribune, quand j’ai vu Ferri récupérer un six mètres bouillant au point de penalty. Puis j’ai vu l’action se construire, j’ai compris que le petit jeu dans la surface pailladine, avait éliminé trois Stéphanois. Wahi alerté par Ferri, remet intelligemment de la tête à Savanier. L’extérieur du pied du capitaine, à ras de terre pour Mavididi est subtil. La frappe enroulée de l’Anglais l’est tout autant. L’action est magnifique, tout comme la prise de risque.

Oui, j’ai pesté souvent contre ces six-mètres et je pesterai encore de cette prise de risque que je juge comme inutile. Alors oui, il est fini le temps où le gardien essayait d’envoyer le ballon le plus loin possible. Et pas dans l’axe de préférence. Oui, Guardiola (ou Klopp) ont révolutionné cet exercice, en essayant de ne pas balancer le ballon et de construire le plus bas possible, une nouvelle offensive. Oui, la nouvelle règle où le ballon n’est pas obligé d’abord de sortir des seize mètres, change beaucoup de choses. Mais les buts stupides risquent de se multiplier. Nous en avons déjà bénéficié à Reims.

Espérons que tout le travail d’une semaine ne soit pas réduit à néant par une mauvaise relance au point de penalty et un gros raté synonyme de but bête. Les Stéphanois s’y sont essayés dimanche à plusieurs reprises. Ils ont souvent joué avec le feu, eux aussi. Montpellier a assez de problèmes défensivement sans s’en rajouter d’autres inutilement.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher