📌 LDC / Les notes de Bayern Munich – AtlĂ©tico de Madrid (4-0)

Logo : Furia Liga

Furia Liga

Image de l'article : 📌 LDC / Les notes de Bayern Munich – AtlĂ©tico de Madrid (4-0)

BalayĂ©. LaminĂ©. ÉparpillĂ©. L’AtlĂ©tico de Madrid a vĂ©cu une soirĂ©e terrible contre le Bayern qui dĂ©cidĂ©ment apprĂ©cie les clubs espagnols ces derniers temps. En mesure d’inquiĂ©ter les Bavarois sur quelques situations, les Colchoneros n’y ont pourtant jamais vraiment cru. Battus 4-0 les Indios vont devoir vite se ressaisir. Voici nos notes. 

Bayern Munich

Atlético de Madrid

Le MVP : Kingsley Coman

Dynamique et en mouvement constamment, le Français a fait souffrir un Kieran Trippier complĂštement dĂ©passĂ©. Auteur de l’ouverture du score pour les siens alors que l’Atleti Ă©tait mieux rentrĂ© dans la rencontre, Coman a dynamitĂ© sont cĂŽtĂ© gauche offrant de multiples situations Ă  ses coĂ©quipiers. Il bat Ă  nouveau Jan Oblak en deuxiĂšme mi-temps en rĂ©sistant au retour de son dĂ©fenseur et en plaçant son ballon dans le petit filet juste avant de cĂ©der sa place. Un match XXL.

Le Patrón : Kimmich – Goretzka

Difficile d’exister au milieu des deux patrons de l’entrejeu munichois. Toujours juste et bien placĂ©, le premier semble impermĂ©able Ă  la pression et offre une palette toujours plus impressionnante de conservation de balle et d’intelligence de jeu. Le second, tellement utile Ă  la rĂ©cupĂ©ration et complĂ©ment parfait du premier, a aussi dominĂ© ce milieu de terrain s’offrant mĂȘme le deuxiĂšme but en fin de premiĂšre pĂ©riode.

La Mala Sorpresa : OĂč est l’ñme du Cholismo ?

OĂč va l’Atleti ? Si le match du soir peut vite ĂȘtre oubliĂ© face Ă  l’argument indĂ©niable de la supĂ©rioritĂ© allemande, l’état d’esprit, le manque d’allant et de cohĂ©sion collectif interrogent grandement. PlongĂ© entre une ancienne gloire et une mue qui ne semble jamais arriver l’Atleti semble coupĂ© en deux, pris entre deux feux. El Cholo Diego Simeone est lui toujours lĂ  et va devoir Ă  nouveau remobiliser ses troupes pour espĂ©rer cĂŽtoyer trĂšs vites les jours heureux.

La DecepciĂłn : Kieran Trippier

MalmenĂ©, dĂ©passĂ©, sans solution, l’Anglais n’a jamais Ă©tĂ© en mesure de rĂ©sister Ă  la tornade Coman. Mal placĂ© et battu physiquement Tripper n’a pu stopper l’hĂ©morragie. AcculĂ© il n’a pas non plus aider les siens offensivement, laissant son cĂŽtĂ© droit et son partenaire Marcos Llorente seuls. Un match Ă  oublier.