LDC, EL : c'est l'heure du verdict sur la scène européenne 🔥

Logo : OneFootball

OneFootball

Erwann Simon

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Fwp-images.onefootball.com%2Fwp-content%2Fuploads%2Fsites%2F23%2F2021%2F05%2Fimago1002388511h-768x509.jpg&q=25&w=1080

Des mois de qualifications, de phases de poules et de matches à élimination directe ; de victoires probantes, d’autres serrées, de bonnes et mauvaises surprises, d’espoirs envolés et de retournements de situation fous, pour cela : le feuilleton annuel des coupes d’Europe connaîtra enfin ses deux finales à l’issue de ces quelques jours.


🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿 Avantage anglais en Ligue des champions

Avec une victoire 2-1 au Parc, Manchester City a 94% de chances de se qualifier pour la finale. Voilà pour les stats. Qui ne disent pas la capacité répétée du PSG à aller chercher, au forceps, de grands résultats sur la scène européenne cette saison, notamment à l’extérieur (Old Trafford, Camp Nou, Allianz Arena). Mais qui ne disent pas, non plus, la sérénité et l’assurance dégagée par City cette saison, seule grande équipe européenne à ne jamais avoir vraiment connu de trou d’air en cette saison si particulière. L’heure n’est donc plus aux statistiques et aux prévisions, mais au spectacle. Qu’on espère grand.

Les probabilités sont moins fortes pour Chelsea, mais elles sont favorables tout de même après le nul 1-1 à Madrid. Les hommes de Thomas Tuchel pourront sûrement regretter une première période durant laquelle ils auraient pu corriger le Real et s’assurer la qualification. Regrets d’autant plus nourris que, même fissurée, tant que la Maison blanche est debout, elle reste un danger majeur. Cette équipe, encore en course en Liga et en LDC malgré des débuts très moyens, l’a montré toute cette saison.


🧐 Ligue Europa : MU serein, Emery encore là ?

Alors que trois clubs anglais sur quatre engagés en Europe sont en ballottage favorable, charge à Arsenal de retourner la situation, chez lui, face au Villarreal de son ancien entraîneur Unai Emery. Vainqueur 2-1 à l’aller, le coach basque vise une quatrième couronne dans la seconde compétition européenne.

L’autre demi-finale ne semble pas faire de pli après la victoire 6-2 de Manchester United contre la Roma. À moins que la coupe d’Europe ne nous réserve une de ces soirées d’anthologie dont elle a le secret… toujours est-il que la Louve, qui n’a rien à perdre, devrait se jeter à corps perdu dans la rencontre, laissant des espaces pour la vitesse de MU. Buts quasi-garantis.