Laurent Nicollin, c’est à vous ! | OneFootball

Laurent Nicollin, c’est à vous !

Logo : AllezPaillade.com

AllezPaillade.com

Elle est terminée. Cette deuxième partie de saison du Montpellier Hérault vient de prendre fin. Il ne doit pas être fréquent d’espérer si longuement la trêve estivale, nous privant de notre club pendant de longues semaines, pour un supporter de football. Pourtant, c’était le sentiment prédominant dans les rangs pailladins, samedi soir, après la 19ème défaite de la saison face à Angers.

On ne va pas débattre encore une fois sur la différence de parcours entre la première partie de saison du MHSC et la seconde, où les écarts sur de multiples critères ont été bien trop importants. Que les critères soient sportifs ou mentaux. L’heure est à laver les têtes, à faire table rase de ce passé mais sans oublier cette débandade pour éviter un recommencement.

Assez discret dans les médias durant cette catastrophique période, Laurent Nicollin récupère à présent le premier rôle. Rares ont été les périodes compliquées ces dernières années depuis la remontée en Ligue 1. On pourra penser à Jean Fernandez et sa démission en décembre 2013 ou au licenciement de Frédéric Hantz en janvier 2017. Points communs, si personne n’est dupe dans les fonctions de chacun, Louis Nicollin était toujours au plus près du club. Dans ces deux situations, la direction héraultaise avait fortement réagi avec un retour d’entraîneurs de caractère, Rolland Courbis et le duo Gasset/Printant, accompagné d’un recrutement hivernal réfléchi.

Le Président du Montpellier Hérault a beaucoup à faire dans les prochaines semaines. Déjà avec les prolongations de contrat de joueurs majeurs tels que Téji Savanier et de Rémy Cabella. Puis d’un mercato estival à gérer entre les départs et les arrivées qui pourraient être massifs. Le MHSC a manqué de solutions dans son effectif cette saison et si Olivier Dall’Oglio peut être pointé du doigt sur de nombreux aspects, il a cet argument de son côté. Laurent Nicollin devra également s’assurer que l’effectif est bel et bien toujours derrière son entraîneur, à l’aube d’une saison historique pour le football français, il ne faudra pas partir avec un handicap trop important et se risquer à courir après les points. Mais plus que de s’assurer de leur engagement auprès d’ODO, c’est d’une bonne prise de conscience dont ils vont avoir besoin. L’état d’esprit, le dévouement et la détermination doivent être retrouvés par nos troupes et si le discours du staff n’a pas été suffisant, c’est celui de la direction qui devra se faire entendre.

La confiance des supporters héraultais est (très) grande en leur Président et cette intersaison lui donne l’occasion de la faire encore grandir.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher