Laurent Brun : “Ce n’est pas du tout une saison de transition, si ce n’est entre la Ligue 1 et la Ligue 2. Ils se sont dit quoi dans la semaine, qu’ils étaient des gros nuls ?!” | OneFootball

Laurent Brun : “Ce n’est pas du tout une saison de transition, si ce n’est entre la Ligue 1 et la Ligue 2. Ils se sont dit quoi dans la semaine, qu’ils étaient des gros nuls ?!”

Logo : Girondins4Ever

Girondins4Ever

Laurent Brun s’est exprimé sur la situation actuelle des Girondins de Bordeaux qui occupent actuellement la place de barragiste.

« Cela fait cinq ans que c’est une saison de transition. Ce n’est pas du tout une saison de transition, si ce n’est entre la Ligue 1 et la Ligue 2. Ils se sont parlés dans la semaine, et heureusement… S’ils ne l’avaient pas fait, je ne sais pas ce que ça aurait donné. On ne sait pas en quelle langue ils se sont parlés par contre… C’est une catastrophe. C’est le naufrage. Tout le monde pense qu’on a perdu à Strasbourg, qu’on ne joue pas dans le même championnat finalement. Si c’est grave ! A un moment donné il faut arrêter ! Ils se sont dit quoi dans la semaine, qu’ils étaient des gros nuls ?! Ils bafouent et insultent le football ces garçons ! Après, ce n’est peut-être pas leur faute s’ils n’ont pas le niveau… Admar Lopes a raison de dire que les joueurs ne sont pas au niveau, il a raison, sauf que la plupart, c’est lui qui les a recrutés. Au bout d’un moment, il faut se poser les bonnes questions aussi. Il n’y a pas d’argent, on fait comme on peut, mais est-ce que ça vaut le coup d’aller chercher des joueurs dans le milieu de tableau du championnat portugais ?! Pas certain. On a aussi bien en France et en Ligue 2, tant qu’à faire… Autant aller chercher des joueurs qui n’ont pas de temps d’adaptation ».

Il a également évoqué ce sentiment d’unité qu’on ne ressent pas dans ce groupe.

« Il n’y a aucune complémentarité, aucune ossature, il n’y a rien, pas de cohésion. On a des joueurs fantomatiques. Rémi Oudin a encore été fantomatique. Hwang, Elis, ils n’ont pas eu de ballons… On ne joue pas juste, pas dans le tempo, on ne fait pas les décalages. Ce sont des plots ! Forcément, si vous êtes immobiles, l’adversaire, lui, ne l’est pas ! Des sparring partners ».

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher