L’AS Monaco s’incline in extremis

Logo : Site officiel AS Monaco

Site officiel AS Monaco

Image de l'article : L’AS Monaco s’incline in extremis

Au coup d’envoi de la rencontre, les deux équipes sont à égalité au classement de Ligue 1 avec sept points glanés en trois rencontres. Avec l’objectif inavoué d’aller reprendre la tête provisoire de l’élite à l’AS Saint-Etienne de Claude Puel, vainqueur de son troisième match en autant de rencontres vendredi soir, pour la 600e de l’ancien coach Rouge et Blanc sur un banc. Niko Kovac, qui bénéficie en Bretagne du retour de Youssouf Fofana, suspendu face à Nantes (succès 2-1), reconduit pour l’occasion son 4-3-3 avec seulement deux changements dans le onze de départ.

Retour de Sidibé et Fofana

Djibril Sidibé, forfait de dernière minute le week-end dernier, prend place sur le côté gauche de la défense. Sofiane Diop, l’un des meilleurs Rouge et Blanc au cours de la 1000e victoire de l’AS Monaco, est lui positionné sur l’aile droite, avec le retour de Fofana dans le trident du milieu. Des choix plutôt payants dès l’entame des débats, avec une très belle occasion de Wissam Ben Yedder dès la 7e minute de jeu. Sur un centre de Ruben Aguilar depuis le flanc droit, l’international tricolore (9 sélections, 2 buts) manque d’inscrire un superbe but sur une reprise acrobatique contrée par le dos de Damien Da Silva.

Le match part sur un rythme soutenu, mais avec des défenses très bien en place, comme sur cette interception de Benoît Badiashile sur un centre de Faitout Maouassa venu de la gauche (18e). Dans la foulée, Benjamin Lecomte intervient sur un corner tiré direct par le Brésilien Raphinha (25e). La grosse bataille du milieu de terrain ne laisse apparaître aucune faille de part et d’autre. C’est donc sur coup de pied arrêté, une nouvelle fois, que l’AS Monaco obtient sa meilleure opportunité.

Ben Yedder débloque son compteur

A l’affût dans les six mètres, après une frappe contrée de Sofiane Diop mal dégagée par la défense rennaise, Wissam Ben Yedder, de nouveau lui, ne manque pas la chance qui lui est donnée. Légèrement décalé sur la droite de la surface, il catapulte le ballon dans la lucarne opposée de Romain Salin (1-0, 28e). L’attaquant et capitaine monégasque débloque ainsi son compteur cette saison en Ligue 1. Peu d’occasions par la suite, même si Rennes tente de s’approcher de la surface de Benjamin Lecomte, bien protégée par le duo Disasi-Badiashile.

En deuxième période, même scénario. La possession de balle est plutôt en faveur des locaux, même si les meilleures opportunités sont à mettre au crédit des hommes de Niko Kovac. Même si Martin Terrier trouve le petit filet du portier de l’AS Monaco au terme d’un bon déboulé côté gauche, c’est encore Wissam Ben Yedder qui se signale. D’abord en déviation de la tête, sur un corner de Cesc Fàbregas (56e). Puis lancé par Djibril Sidibé par-dessus la défense bretonne, sur un mauvais renvoi.

L’AS Monaco manque le break

La frappe en première intention du capitaine Rouge et Blanc heurte malheureusement la barre transversale de Romain Salin (57e). Le troisième poteau trouvé par l’ancien toulousain depuis le début de la saison. La réplique rennaise est immédiate. Benjamin Bourigeaud voit d’abord sa tentative contrée par Axel Disasi en corner (59e). Le milieu de terrain du Stade Rennais tente ensuite une lourde frappe à ras de terre dès 25 mètres, qui vient s’écraser sur le poteau droit de Benjamin Lecomte (65e).

Pas le temps de respirer pour le public du Roazhon Park, qui voit Youssouf Fofana être lancé en profondeur par le buteur du jour. Repris in extremis par Nayef Aguerd, le milieu monégasque rate son face-à-face avec le gardien breton Romain Salin pour le break. Après quelques minutes de souffrance, l’AS Monaco rompt sur une incursion tout en puissance du champion du Monde Steven N’Zonzi. A la récupération du ballon en plein coeur du jeu, le milieu défensif continue son effort et est servi par Truffert, qui lui adresse un centre parfait pour une tête imparable (1-1, 81e).

Un scénario invraisemblable

Entretemps, Serhou Guirassy avait déjà alerté la défense Rouge et Blanche avec une tête smashée juste au-dessus de la barre de Benjamin Lecomte (79e). L’égalisation des Bretons relance un match devenu complètement fou. Rennes pousse, se fait de plus en plus pressant, mais Monaco ne craque pas. Jusqu’à cette dernière opportunité bretonne, sur une longue touche d’Hamari Traoré, déviée par Guirassy. Le ballon se retrouve à l’entrée de la surface monégasque, où Adrien Truffert, déjà passeur décisif sur le premier but, envoie une frappe lourde que le portier monégasque n’arrive pas à maîtriser (2-1, 90e+2).

Pour son premier match en Ligue 1, le latéral gauche rennais qui avait remplacé Faitout Maouassa juste avant la pause, renverse à lui seul ou presque une rencontre jusque-là maîtrisée par l’AS Monaco. Un résultat frustrant, même si les joueurs de Niko Kovac restent provisoirement dans le top 5 du championnat.

La feuille de match

Ligue 1 Uber Eats – 4e journée

Stade Rennais 2-1 AS Monaco

Mi-temps : 0-1

Buts : N’Zonzi (81e) et Truffert (90e) pour le Stade Rennais ; Ben Yedder (28e) pour l’AS Monaco

Avertissements : Terrier (90e+6) pour Rennes ; Disasi (68e) et Geubbels (76e) pour Monaco

AS Monaco : Lecomte – Aguilar, Disasi, Badiashile, Sidibé – Tchouameni (Jovetic, 90e+4), Fabregas (Geubbels, 72e), Fofana – Diop (Maripan, 90e+3), Ben Yedder (Onyekuru, 82e), Volland (Gelson Martins, 89e)
Entraîneur : Niko Kovac

Stade Rennais : Salin – Traoré, Da Silva, Aguerd, Maouassa (Truffert, 41e) – Camavinga (Martin, 80e), N’Zonzi, Bourigeaud (Tait, 80e) – Raphinha (Del Castillo, 58e), Guirassy, Terrier
Entraîneur : Julien Stéphan