La question du lundi : quelle place pour Kehrer au PSG cette saison ? | OneFootball

La question du lundi : quelle place pour Kehrer au PSG cette saison ?

Logo : Parisfans.fr

Parisfans.fr

Chaque lundi, deux rédacteurs répondent à une question liée à l’actualité du Paris Saint-Germain. Cette fois, on se penche sur le cas de Thilo Kehrer, défenseur de 25 ans qui avait été bon dans l’axe de la défense avant de disparaitre un peu, puis a fait un retour avec un temps de jeu éparse et en partie à gauche de la défense. Il sort désormais de 2 performances convaincantes comme latéral droit, face à Lyon (1-1) et Brest (2-0). Alors on s’est demandé quelle place il peut occuper dans l’équipe parisienne sur cette seconde partie de saison.

Nicolas : une vraie option à droite et peut-être dans l’axe.

Je dois l’admettre, je ne pensais pas possible pour Kehrer de se relancer dans un couloir droit où on l’a vu sombrer au PSG. Souvent mal à l’aise dans ce rôle offensif, il a commis de grosses erreurs et semblait être condamné à un départ. Mais l’Allemand s’est accroché pour rappeler qu’il n’est pas international au hasard. Cela avec d’abord un joli mois d’août dans l’axe, puis lors de ses matchs plus récents.

Un axe déjà bien occupé, mais où il n’est pas inutile.

Il faut dire que, malgré l’acharnement de certains, l’ancien de Schalke 04 a de vraies qualités footballistiques. Mais il s’était perdu à Paris, notamment plombé par sa fameuse passe en retrait contre Manchester United en 2019. Ce qui a fait oublier à beaucoup qu’il avait été performant dans les mois précédents ce 8e de finale de Ligue des Champions, même sans doute à lui-même. Le souci était avant tout mental et il a visiblement su le régler cet été. Kehrer l’a confié il y a quelques semaines, ne pas jouer l’Euro en 2021 lui a finalement fait du bien pour se vider l’esprit et se recharger.

Certes, il n’a pas toutes les qualités de Marquinhos (défenseur central de 27 ans). Il est parfois un peu trop brusque dans ses interventions ou naïf. Mais il reste une belle doublure dans l’axe. Avec son aisance technique des deux pieds, oubliée quand il avait perdu sa confiance, il pourrait même être un concurrent pour un Presnel Kimpembe (défenseur central de 26 ans) qui accumule les erreurs. Difficile tout de même de passer devant Sergio Ramos (35 ans) dans une défense à 2 centraux. Mais il pourrait avoir son mot à dire si celle à 3 revient (sans oublier Abdou Diallo). C’est au moins un joueur de complétement doté d’une certaine combativité et d’une mentalité collective qui peut faire du bien dans cet effectif.

Un rôle à jouer à droite sur la seconde partie de saison.

D’autant plus avec sa polyvalence rappelée sur les deux derniers matchs : il peut jouer latéral droit. Il fallait d’abord retrouver de la confiance pour ne pas avoir le pied tremblant ou un placement rempli de peur. Avec 2 buts en 3 tirs, quelques bonnes passes offensives et de bonnes interventions défensives (4 interceptions contre Brest, le meilleur total sur ce match), il montre qu’il va mieux. Cependant, il n’aura sans doute jamais l’apport offensif d’un Achraf Hakimi (arrière droit de 23 ans) en pleine forme. Lequel a une vitesse et un coffre exceptionnels en plus d’une grande qualité technique. Mais il n’est pas forcément moins à l’aise défensive, bien qu’il ne soit pas parfait non plus. Il semble en tout cas être plus remarquable que Colin Dagba (23 ans), qui va vite et a des fulgurances, mais reste trop irrégulier.

Avec un axe peut-être un peu bouché, il doit pouvoir y être une bonne doublure si nécessaire et peut-être une option à droite, avec plus de rigueur que Hakimi. Lequel a été moins convaincant sur les dernières semaines, en partie parce qu’il a été mal utilisé par moments. Mais peut-être que le sentiment qu’il y a plus une vraie concurrence avec Dagba pourra l’aider. Même si Kehrer doit bien sûr encore confirmer son retour en forme, notamment à ce poste. Ce sera sa mission de la fin du mois de janvier, pendant que Hakimi joue la CAN avec le Maroc.

Arthur : Une option pour la rotation sur le côté, dans l’axe, c’est un peu bouché.

Je suis bien content de passer après Nicolas après cette question. Il est difficile de ne pas s’enflammer quand les choses se passent bien et surtout de ne pas trop enfoncer le joueur quand cela se passe mal. Après Manchester United en 2018, Kehrer a eu beaucoup de mal jusqu’à récemment. Mais il a travaillé son mental, vu les personnes qui pouvaient l’aider et c’est un Kehrer tout neuf qui a commencé la saison avec le PSG.

Difficile de le voir s’installer dans l’axe.

Non pas qu’il n’ait pas le niveau, comme le dit Nicolas, c’est un international, cela veut tout de même dire quelque chose, mais plutôt que le PSG possède un effectif avec de très grands joueurs rendant tout plus difficile notamment pour les joueurs comme l’allemand. Paris veut les meilleurs joueurs et jusqu’à maintenant Kehrer a alterné entre bon joueur et joueur en grande difficulté. Kehrer ne fait pas vendre alors il semble difficile de le voir prendre plus de place dans l’axe dans cet effectif. DU moins pour cette année. Il faut qu’il confirme, journée après journée, mais ce qu’il propose depuis le début de la saison est encourageant. Marquinhos est intouchable, Kimpembe jouit de la confiance incroyable de son entraîneur et Sergio Ramos, s’il retrouve son physique sera dur à bouger. Sans compter que je trouve Abdou Diallo, meilleur, plus précis pour le moment, il m’est difficile de lui voir un avenir à court terme en défense centrale.

Il en a les qualités, en Ligue 1, sans soucis, en Ligue des Champions, je me pose encore des questions. Tout va plus vite et Kehrer est habitué à faire des fautes grossières. Il est parfois en retard et cela se voit, les adversaires ne vont pas hésiter à jouer de son côté. À moins de plusieurs absences des tauliers, je lui laisse peu de chance de s’épanouir dans l’axe. C’est regrettable, car c’est le poste où il apparaît le plus serein. De plus, il est ambidextre, ce qui lui donne un avantage pour jouer à chaque poste de la défense. Le plus important, c’est que l’Allemand montre plus de confiance, il parait plus sûr et c’est une bonne chose. Il faut qu’il continue de s’accrocher et qui sait, dans le futur, il pourrait bien tirer son épingle du jeu. Pour cette saison, cela parait compliqué.

Dagba en retrait, Kehrer peut faire partie de la rotation avec Achraf Hakimi

En Allemagne, il joue à droite, il est polyvalent. Latéral n’est pas son meilleur poste, mais force est de constater, avec ses deux buts, sa disponibilité qu’il s’accroche et reste une alternative crédible. Dagba ne progresse pas, Kehrer s’impose comme la doublure d’Hakimi à droite. Il n’est pas question de concurrencer le Marocain, pas encore, mais il est là, il marque et répond présent. C’est une première étape importante pour ce joueur qu’on pensait perdu au PSG. Il est costaud, n’a pas peur. Contre Brest, il dit à Danilo de rester en retrait quand il va pour s’engouffrer dans la surface pour marquer son but. Cela montre qu’il est lucide et sait comment aider son équipe sans forcément déséquilibrer tout le bloc. Il est bon de la tête et est assez costaud pour tenir les duels. Hormis ses fautes à répétition, il reste un joueur fiable cette saison.

Il a les cartes en main pour progresser. Il s’est accroché alors que peu de monde croyait en lui. Il est là, il reste debout et semble bien intégré. On espère que ce n’est pas que temporaire et que Pochettino saura tirer le meilleur de l’Allemand. L’entraîneur y est un peu pour quelque chose. On attend la confirmation. Selon moi, ça passe par les côtés à court terme. Pour l’axe, il a le temps de prouver sa valeur. Rien n’est perdu, il suffit de voir Sergio Ramos qui a commencé à droite avant de devenir l’un des meilleurs défenseurs centraux de l’histoire.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher