La Liga charge le Real, le Barça et l'Athletic : "Ils veulent détruire l'avenir" | OneFootball

La Liga charge le Real, le Barça et l'Athletic : "Ils veulent détruire l'avenir"

Logo : Real France

Real France

Les trois grands clubs espagnols ont contacté l'ensemble des clubs de première et deuxième division espagnole afin de leur proposer une meilleure offre que celle votée avec la Liga et CVC.

Le Real Madrid, Barcelone et l'Athletic Club ont envoyé une lettre aux 39 autres clubs de la Liga et de la Segunda en leur offrant une alternative à l'offre présentée par la Liga avec le fonds CVC. Cette alternative réduit de moitié l'engagement des clubs envers le fonds privé et le coût du financement est également largement inférieur selon les trois clubs historiques du football espagnol qui sont soutenus par trois géants que sont Bank of America, JP Morgan et HSBC.

Cette offre intervient après que les clubs professionnels espagnols doivent voter le 10 décembre prochain pour approuver définitivement l'accord avec CVC. La Liga a besoin de 22 réponses favorables sur les 42 clubs. Le Real, comme le Barça et l'Athletic, ont déjà fermement exprimé leur opposition à cet accord, jugeant qu'il n'était pas une bonne affaire et qu'il est risqué de perdre le contrôle des droits TV pendant un demi-siècle.

D'après les trois clubs, cette contre-proposition est un meilleur choix car plus durable et plus avantageuse financièrement. D'après la comparaison effectuée, ce projet alternatif rapportera 5 fois plus d'argent aux clubs dans le pire des scénarios tandis que dans le meilleur, il générera 193 fois plus de revenus en raison d'un taux d'intérêt très inférieur à ce qu'offre CVC.

La riposte de la Liga

Bien entendu, cette initiative prise par Florentino Perez et ses collègues n'a gère été bien accueillie par Javier Tebas et son équipe. Dans un communiqué, la Liga a chargé les trois clubs qu'elle accuse de ne penser qu'à leurs intérêts personnels. "La Liga considère que présenter une offre dans la soirée du 2 décembre en sachant que l'Assemblée aura lieu le 10 décembre démontrent l'intention leurs intentions de faire dérailler un projet qui met en danger leurs objectifs individuels, quitte, pour cela, à détruire l'avenir collectif de la compétition et de ses clubs."

"L'opération proposée, selon la lettre, est un financement collectif par le biais d'un prêt qui présente une absence significative de détails essentiels pour en comprendre sa viabilité. Le projet de la Liga avec CVC est le résultat de nombreux mois de travail intense qui ont abouti à la résolution de toutes les complexités structurelles, entre autres son adéquation avec l'univers changeant des clubs. Au contraire de ça, l'opération présentée dans cette lettre se base sur une proposition improvisée élaborée avec le minimum de rigueur exigé", poursuit le communiqué.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher