La CONCAChampions change (encore) de format

Logo : Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

Pour la deuxième fois en moins d’un an, la CONCACAF Champions League s’offre un nouveau lifting. Avec une régionalisation poussée et une volonté d’impliquer davantage les géants.

En février dernier, la CONCACAF annonçait un nouveau relooking clamant alors – non sans une certaine exagération – qu’elle allait alors concerne une cinquantaine de clubs de toute la confédération. Sept mois plus tard, l’idée est déjà jetée à la poubelle avec l’annonce ce mardi d’un nouveau nouveau format. Ils ne seront plus cinquante mais vingt-sept à se lancer dans le sprint final que sera la compétition qui reposera uniquement des matchs aller-retour. Parmi ces vingt-sept, dix-huit viendront du nord, comprendre Canada, Mexique, USA.

La nouveauté réside dans l’abandon d’une phase de groupes régionalisée initialement prévue. Cette fois, plusieurs coupes vont être créées pour écrémer au sein des trois zones et déterminer les vingt-sept élus.

En zone Amérique du Nord (Canada, Mexique, USA), il sera possible de se qualifier via son championnat et les coupes (US Open Cup et Canadian Championship, la Copa MX semblant apparemment enterrée après son annulation pour cause de COVID-19 en 2020/21). Mais il sera aussi possible de se qualifier via la Leagues Cup, cette compétition marketing qui jusqu’ici ne concernait que quelques représentants de la MLS et de la Liga MX, pas forcément vraiment concernés au moment de la jouer. Le rapprochement entre les deux championnats nord-américains semble de plus en plus poussé par la confédération qui annonce que désormais tous les clubs de MLS et de Liga MX seront concernés par la Leagues Cup dont León a remporté la deuxième édition la nuit dernière.

Ainsi, dix-huit équipes du Nord participeront à la CONCAChampions : quinze entreront au premier tour (cinq mexicains, quatre clubs de MLS, deux de Canadian Premier League, deux clubs issus de la Leagues Cup (finaliste et troisième) et les deux vainqueurs de coupe) alors que les champions de Liga MX (sans que l’on sache sur quel critère, le Mexique sacrant deux champions par saison), de MLS et le vainqueur de la Leagues Cup entreront en huitièmes de finale.

En zone Amérique centrale, une nouvelle compétition va voir le jour : la Central American Cup. Celle-ci sera divisée en phase de groupes et phase à élimination directe et enverra six clubs en CONCAChampions : le finaliste et les deux demi-finalistes vaincus et deux vainqueurs de barrage au premier tour, le vainqueur de la compétition se hissant en huitièmes. Comment les clubs centroaméricains seront-ils sélectionnés pour prendre part à cette nouvelle coupe ? Par le biais de leur championnat et par une nouvelle Copa Interclubes de la UNCAF, compétition abandonnée en 2007. Aucun critère n’a encore été communiqué sur les formats plus spécifiques de ces deux épreuves, on sait juste que vingt clubs centroaméricains seront sur la ligne de départ de la Central American Cup.

Enfin, la zone Caraïbe aura également droit à sa nouvelle Coupe, la Caribbean Cup qui elle aussi aura une phase de groupes et une phase à élimination directe. Pour s’y qualifier, les dix équipes participantes seront déterminées via leur championnat et le Caribbean Club Championship (CFU Club Champion’s Cup) qui jusqu’ici qualifiait à la CONCACAF League. Trois équipes parmi ces dix se hisseront en Champions League : le finaliste et le troisième entreront au premier tour, le vainqueur entrera en huitièmes de finale.

Place donc à un nouveau format qui entre en vigueur pour la saison 2023/24 et scelle ainsi la fin de la CONCACAF League, sorte de tour préliminaire pour les nations jugées inférieures au trois du Nord. Reste donc désormais à connaître plus en détail l’organisation de toutes ces nouvelles coupes régionales. Mais il reste aussi du temps à la CONCACAF pour changer encore d’avis…

À propos de Publisher