Kroos : “Une 5ème Ligue des Champions ? Il va falloir souffrir pour ça”

Logo : Real France

Real France

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Fi2.wp.com%2Freal-france.fr%2Fwp-content%2Fuploads%2F2021%2F05%2Fkroos.jpg%3Ffit%3D950%252C564%26ssl%3D1&q=25&w=1080

Le milieu de terrain Toni Kroos était le joueur désigné pour précéder son coach Zidane en conférence de presse ce mardi, à la veille de la demi-finale retour de Ligue des champions face à Chelsea.

Une fin de saison héroïque : "Bien sûr, nous savons que l'année n'a pas été évidente, mais nous nous en sommes bien sortis malgré les nombreuses blessures. Nous sommes en mai et nous sommes encore en course pour deux titres. Beaucoup de gens parlent du fait que nous sommes fatigués ou blessés, c'est normal, mais c'est un match unique, nous allons tout donner."

Les forces de Chelsea : "Nous défendons bien aussi, c'est important pour éliminer une équipe comme celle-là. Nous devrons nous créer un peu plus d’occasions qu'au match aller, mais nous en sommes capables."

Sa forme physique : "Je suis ici, donc c’est que je vais bien."

L’apport d’Eden Hazard : "C’est dommage qu'il n'ait pas pu le montrer plus tôt à cause des blessures, il va un peu mieux physiquement, c'est un joueur pour ces matchs. Il a joué titulaire au dernier match, ce n'est pas beaucoup, mais pour la défense adverse, il sera dangereux."

Ramos et son importance : "Il n'y a plus rien à dire avec lui… Il prouve depuis de nombreuses années et dans des matchs comme ceux-là quel point il est important, il n'y a aucun doute là-dessus."

Ses impressions sur Antonio Blanco : "Il n'a pas peur d'avoir le ballon, peu importe l'âge, ça aide. Il se déplace bien sur le terrain et c'est bon pour l'équipe. Il n'a pas beaucoup joué mais nous pouvons tous remarquer qu'il a quelque chose. Il a les qualités pour jouer à un bon niveau. Ça ne fait aucun doute."

Une 5ème Ligue des champions dans le viseur : "Avant de gagner quoi que ce soit, il va falloir souffrir, c’est certain."