Journal de la Copa América

Logo : Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Flucarne-opposee.fr%2Fimages%2Fstories%2Fnews%2F13-06-21%2Fcopa2021.jpg&q=25&w=1080

Polémiques, COVID-19 et préparation sereine : les dernières infos venues du Brésil.

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/resize?fit=max&h=225&image=https%3A%2F%2Flucarne-opposee.fr%2Fimages%2Fstories%2Fnews%2F13-06-21%2Fenbref.jpg&q=25&w=1080

Soirée festive. La Copa América n’a pas encore débuté pour le Pérou qu’une première polémique frappe la sélection. En cause, la soirée alcoolisée à laquelle Christian Cueva a participé à Lima à quelques jours de l’épreuve, dont une vidéo, relayée par el Bocon, montre l’international sans masque ni moindre barrière sociale. Le tout quelques jours avant l’envol de la délégation pour le Brésil. Une délégation privée de Néstor Bonillo, son préparateur physique, positif à la COVID-19.

Gazon maudit. Après l’improbable pelouse de l’Arena Pantanal, celle du Nilton Santos a eu son « succès ». En conférence de presse d’après-match, Lionel Scaloni ne s’est pas privé de charger l’état du terrain : « avoir mieux joué sur ce terrain en dit beaucoup. On veut tous jouer la Copa América mais nous nous sommes retrouvés sur un terrain qui au bout de dix minutes ne permettait plus de jouer au football ». Et le sélectionneur argentin d’ajouter : « c’est regrettable d’avoir joué ce sur terrain, tout comme ce l’était pour celle du Colombie – Équateur là où nous allons jouer contre la Bolivie. Il y a encore cinq matchs à jouer sur ce terrain ? Il faudra m’expliquer comment ils vont faire pour qu’on puisse y jouer ». C’est effectivement une bonne question…

52. C’est le nombre de positifs à la COVID-19 recensés depuis le début des tests et communiqué par le ministère de la santé. Comme le souligne UOL, cela représente une augmentation de 26.8% en 24 heures. Trente-trois membres des délégations (joueurs + staff) et donc dix-neuf membres des prestataires de service. Alors que la compétition ne fait que débuter, ce chiffre met déjà à mal la déclaration de la CONMEBOL lorsqu’il s’agissait de défendre sa compétition, assurant « un protocole sanitaire qui a une efficacité supérieure à 99% ».

Provocation. Il a suffi d’un tweet pour déclencher une tornade. Face à l’Argentine, Martín Lasarte a offert à Ben Berenton ses premières minutes avec la Roja. L’attaquant anglais, né de mère chilienne, ne parle pas un mot d’espagnol mais est donc devenu chilien. L’occasion pour le compte officiel de la sélection de publier un tweet destiné aux adversaires anglais détournant les paroles de la chanson « La Mano de Díos » dédiée à Diego. Le tout alors que Messi venait d’imiter D10S lors de la célébration de son but. Autant dire que l’attention a été particulièrement appréciée de l’autre côté des Andes.

Uruguay, le début de la fin d’un cycle. La Celeste continue de se préparer tranquillement à Montevideo étant exempté lors de la première journée. Tabárez a déclaré en conférence de presse que cette coupure avait été bénéfique après les éliminatoires afin de passer à autre chose, à cette nouvelle Copa América. Une Copa que l’on mentionne de plus en plus comme étant la dernière des caciques. Cavani a déclaré en conférences de presse : « Tout doit avoir un début et une fin. En sélection, en plus, des jeunes joueurs arrivent […] nous sommes à la dernière danse ». Godin est revenu sur le débat sur la participation à la Copa à la radio Azul FM « nous ne nous sommes jamais questionnés sur le fait de ne pas y aller en tant que sélection uruguayenne. Comme je l’ai dit en conférence de presse, tant qu’ils nous donnent les garanties sanitaires, comme cela fait dix-huit mois qu’on le fait. J’ai eu des échanges avec les autres capitaines après le retrait de l’Argentine […]  ».

À propos de Publisher