Jérôme Alonzo se demande si « les signaux n’existaient pas déjà pendant le Final 8 »

Logo : Parisfans.fr

Parisfans.fr

Image de l'article : Jérôme Alonzo se demande si « les signaux n’existaient pas déjà pendant le Final 8 »

Le Paris Saint-Germain a débuté sa phase de groupe de Ligue des Champions par une défaite. Un revers 1-2 contre Manchester United (retrouvez le résumé ici) qui a vu Paris retombé dans ses travers que l’on espérait mis de côté grâce à un bel état d’esprit durant le Final 8 cet été. Jérôme Alonzo, gardien de but au PSG de 2001 à 2008 notamment qui est aujourd’hui consultant sportif, a livré son sentiment sur le plateau de La Chaine l’Equipe.

« Est-ce que les signaux n’existaient pas déjà pendant le Final 8, et même pendant les finales nationales au tout début de la reprise ? Est-ce que l’euphorie et l’attente qu’on avait du PSG ne nous a pas aveuglé un petit peu ? Contre l’Atalanta, tu as deux joueurs qui te font tourner le match sinon t’es à la rue. Leipzig est passé à côté de son match donc tu n’existes pas beaucoup. Juste après, tu as Lens et Marseille, donc les signaux existaient. », propos relayés par Foot 01.

Il est certain que cette défaite n’est pas la bienvenue. Le PSG se met en fâcheuse posture d’entrée de jeu. Avec une défaite à domicile, les joueurs de la capitale viennent déjà de griller une cartouche. Il faut désormais vite se remettre à l’endroit et prendre 3 points à Istanbul mercredi prochain. Il faudrait aussi enfin une progresse nette, marquée par une régularité. Car cela fait plusieurs fois que Paris rechute quand on pense qu’il y a enfin eu un palier de franchi.

C’est inacceptable de voir un match comme celui de mardi. Jouer avec un tel manque d’envie à ce niveau-là c’est presque une faute professionnelle. Tout comme le coach Thomas Tuchel est complètement passé au travers de cette soirée. Et il est vrai que le jeu n’a pas toujours été particulièrement convaincant durant le Final 8 ou globalement depuis la reprise. Voire sur des matchs encore avant. Il manque un quelque chose dans l’apport de Tuchel. Mais Alonzo va tout de même un peu loin en parlant de signes. Tout n’est pas à jeter et Paris n’est pas allé en finale au hasard. Il y avait au moins un certain état d’esprit. Reste à trouver des solutions pour vraiment grandir et gagner en régularité.

Retrouvez ci-dessous notre podcast à propos de PSG/Manchester United : Débrief d’un énorme raté (Tuchel, mentalité).