[J38] LOSC – Rennes : les notes du match | OneFootball

[J38] LOSC – Rennes : les notes du match

Logo : Le 11 HDF

Le 11 HDF

Détenant la victoire, le LOSC a concédé le nul dans les derniers instants face à Rennes, (2-2), malgré un doublé de Timothy Weah. Découvrez les notes accordées par la rédaction du 11 Lillois après cette rencontre de la 38e et dernière journée de Ligue 1.

Le joueur le plus en vue : Timothy Weah (7,5)

Muet sur l’ensemble de la saison, le but de Timothy Weah à Nice, la semaine passée, semble l’avoir libéré. Auteur d’un doublé, l’attaquant du LOSC pensait accorder la victoire aux siens dans les derniers instants, avant que Guirassy ne climatise tout un stade. Avant tout, Weah se trouvait parfaitement dans un rôle de renard des surfaces pour profiter de la bourde de Gomis et ouvrir le score. Moins présent dans le jeu par la suite, l’international états-unien parvenait à redonner l’avantage aux siens, à deux minutes du terme, d’une tête rageuse, surprenant toute la défense rennaise.

Les notes :

Le joueur le moins en vue : Tiago Djalo (4)

Titularisé sur le flanc gauche de la défense, Tiago Djalo a, à nouveau, démontré qu’il était plus à l’aise dans l’axe de l’arrière-garde. Pendant l’intégralité de la rencontre, l’international espoirs portugais a énormément souffert face à Bourigeaud. Le premier but vient de son côté. Il est malheureux de détourné le centre de Traoré dans les pieds de l’attaquant rennais. Bref, il n’a pas rassuré ses coéquipiers.

Les tops

Bien qu’il ne peut rien faire sur les deux buts, Léo Jardim a délivré une copie dans la lignée de sa prestation à Nice. Peu alerté, il a été décisif dans ses interventions, à l’image de son arrêt stratosphérique face à Bourigeaud en début de seconde période. Une parade qui faisait écho à un exploit aussi considérable face à l’attaquant rennais en tout début de premier acte, mais une position de hors-jeu était signalée. Zeki Celik a satisfait sur son côté droit. Le latéral du LOSC a demeuré très offensif face à la défense rennaise. C’est lui qui délivre un délice de centre pour le deuxième but de Timothy Weah. Néanmoins, le second but vient de son côté.

Même s’il s’est éteint au fil des minutes, Jonathan Bamba a dynamité la rencontre en première période. De retour en tant que titulaire après avoir été rétrogradé sur le banc à Nice, l’attaquant français a fait mal à la défense rennaise. Sur une frappe assez anodine, il est parvenu à tromper la vigilance de Gomis pour que Weah ouvre le score. Il est resté le danger majeur côté lillois. Remplacé par Gabriel Gudmundsson (86′). Cédant son brassard de capitaine pour la dernière de Burak Yilmaz, José Fonte a joué l’intégralité des trente-huit matches de la saison. Un exploit pour un joueur de 38 ans. Il a, également, été le joueur le plus régulier, en témoigne son excellente première période. Néanmoins, il a baissé un peu de régime pour le deuxième acte et manque de concentration sur le second but.

En bref

Comme son partenaire en défense, le positionnement de Sven Botman laisse trop de liberté à Guirassy pour le but égalisateur. En revanche, sa première période était hautement satisfaisante, imposant dans ses duels, pour ce qui devait demeurer sa dernière au club. Face à son ancien club, Benjamin André a grandement donné dans l’entrejeu. S’il a souffert face aux rennais, le milieu de terrain du LOSC a été volontaire dans les efforts défensifs. Remplacé par Amadou Onana (70′). De retour en tant que titulaire, Renato Sanches a, également, été transparent face à l’armada rennaise, ne remportant que deux duels sur neuf joués. En revanche, l’international portugais a été captivant balle au pied pour son, somme toute vraisemblance, dernier match sous les couleurs lilloises.

Transparent en première période, Jonathan David s’est réveillé en seconde. Malgré quelques bonnes courses, l’international canadien n’est pas arrivé à déceler la faille, en témoigne le retour d’Omari lors du second acte, alors qu’il avait réussi un délice de contrôle orienté. Comme son partenaire, l’attaquant du LOSC possède également un avenir en suspens. Remplacé par Edon Zhegrova (86′) Pour sa dernière avec les Dogues, Burak Yilmaz a hérité du brassard de capitaine. Esseulé en première période, il pouvait donner la victoire aux siens d’une tête croisée. Remplacé par Angel Gomes (81′) sous une ovation gigantesque du Stade Pierre Mauroy.

Emilien PAU

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher