[J21] OM – LOSC : les notes du match | OneFootball

[J21] OM – LOSC : les notes du match

Logo : Le 11 HDF

Le 11 HDF

Au Vélodrome, la défense du LOSC aura été largement mise à contribution par les vagues marseillaises. Sven Botman, unique buteur lillois du match, a brillé face à Marseille, tout au contraire de Benjamin André, expulsé après une demi-heure de jeu.

Le joueur le plus en vue : Sven Botman

Auteur de son deuxième but de la saison avec le LOSC, le Néerlandais aura mis son équipe sur de bons rails grâce à un coup de tête astucieux au quart d’heure de jeu. Outre ce but, le défenseur du LOSC aura été à l’origine de douze dégagements au cours du match, plus que n’importe quel autre joueur ce dimanche au Vélodrome. En plus de cette présence défensive impressionnante, une réussite à la passe de 86% fait du Batave le deuxième Dogue avec le plus grand pourcentage, derrière Burak Yilmaz (90%). Assurément, Sven Botman continue de faire monter les enchères, en plein cœur du mercato hivernal.

Les notes

Le joueur le moins en vue : Benjamin André

Exclu après seulement trente-deux minutes de jeu, Benjamin André aura été le principal fautif du non-succès lillois à Marseille. Averti pour contestation à la demi-heure de jeu, puis deux minutes plus tard sur une intervention tardive devant sa surface, le milieu lillois n’aura foulé la pelouse que trente-deux minutes. Durant son temps de présence, il n’aura réussi que douze passes sur les vingt-quatre ballons touchés. Un match à complètement oublier pour André.

En bref

En ratissant large, la défense lilloise aura beaucoup plus brillé que son attaque, ce qui est normal étant donné la mise à contribution différente des deux secteurs de jeu. La charnière Botman-Fonte a une nouvelle fois fait un gros travail pour gratter ce point du nul. A ne pas mettre de côté, la bonne prestation de Reinildo sur son côté gauche, qui a longtemps museler Under et sa patte gauche.

Au milieu, Renato Sanches a lui aussi été très en vue ce dimanche, par sa vision du jeu et sa technique. Pour ce qui est des attaquants, difficile de les blâmer, tant ils n’auront pas été très souvent trouvés dans de bonnes conditions pour aller marquer. Burak Yilmaz, comme à son habitude, aura été signalé à quatre reprises hors-jeu, tandis que Jonathan David n’aura pas tenté sa chance une seule fois.

Arthur LASSERON