Irlès revient sur ses difficultés à gérer Mbappé à Monaco « il avait des carences » | OneFootball

Irlès revient sur ses difficultés à gérer Mbappé à Monaco « il avait des carences »

Logo : Parisfans.fr

Parisfans.fr

Bruno Irlès, entraîneur de Troyes et ancien formateur de Kylian Mbappé, attaquant de 23 ans du Paris Saint-Germain, à l’AS Monaco, a évoqué dans L’Équipe, les difficultés qu’il a pu avoir avec le numéro 7 du PSG. Il rappelle qu’il était formateur et que son but était de faire grandir le jeune de Bondy et ne pas lui dérouler le tapis rouge. Il parle des carences et le fait que Mbappé n’ait pas apprécié son fonctionnement. On apprend que les efforts défensifs n’étaient pas faits et que cela était l’origine des tensions.

Irlès « Effectivement, des efforts défensifs n’étaient pas faits »

« Formateur, on donne des clés aux joueurs pour aller vers le monde pro et le haut niveau. Je n’en avais rien à faire de gagner des matches. Pour moi, il avait des carences, je devais les souligner. Effectivement, des efforts défensifs n’étaient pas faits. Mais il ne faut pas résumer à ça. L’objectif, c’est d’amener les jeunes sur un temps de jeu à peu près médian, tous sont passés par cette façon de fonctionner. C’est moins bien passé avec lui, comme avec d’autres. Ç’a fait partie de sa formation, c’est l’essentiel. Même dans sa BD (Je m’appelle Kylian), il met « défendre, défendre’. Ça l’a marqué, c’est bien »

On savait que Mbappé avait un gros ego, Irlès le confirme. Mbappé ne défendait pas assez, en bon formateur Irlès ne s’est pas arrêté au seul talent du jeune de Bondy, il a voulu le faire progresser en ne le caressant pas dans le sens du poil et en soulignant les carences. Il avait pour l’objectif de faire progresser ses joueurs et c’est tout à fait normal qu’il s’appuie sur les axes de progression. Les joueurs n’aiment pas quand on les critique, Mbappé sait qu’il est très fort alors c’est d’autant plus difficile avec lui. Mais le temps a prouvé qu’Irlès avait raison, le jeu défensif est une carence du jeu de Mbappé, on le voit encore aujourd’hui au PSG.

Le numéro 7 du PSG semble tout de même avoir compris, il accepte plus facilement les critiques aujourd’hui et sait que cela fait partie du jeu et fait progresser. Lui, qui veut devenir le footballeur ultime, a tout intérêt à écouter ce qu’on lui dit afin de s’améliorer. Mais c’est plus facile à 23 ans qu’à 17 ans où tout était plus facile pour lui. Irlès a raison de mettre en avant le rôle de formateur, sans cela, Mbappé n’aurait pas entendu ces critiques et aurait été « protégé » par son talent en progressant possiblement moins vite.

Le but de Mbappé contre Brest :

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher