Incidents OM-PSG : quelles sanctions risque vraiment Marseille ? | OneFootball

Incidents OM-PSG : quelles sanctions risque vraiment Marseille ?

Logo : BeFoot

BeFoot

L’OM attend les décisions de la commission de discipline de la LFP après les incidents survenus lors du Classique face au Paris Saint-Germain dimanche dernier au stade Vélodrome. Un retrait d’un point au classement ? Une fermeture des virages ? Que risque le club olympien ?

La commission de discipline de la LFP se réunit ce mercredi à 18 heures pour étudier les incidents survenus lors du Classique entre l’OM et le PSG dimanche dernier.  L’ambiance était volcanique au stade Vélodrome. Néanmoins, quelques supporters mal intentionnés ont un peu gâché la fête.

Jets de boulettes de papier et de quelques bouteilles, une vingtaine de fans marseillais interpellés, des affrontements avec la police à l’extérieur de l’enceinte et l’intrusion d’un supporter sur le terrain en plein match… Le comportement d’une minorité a déçu, notamment Dimitri Payet, capitaine de l’Olympique de Marseille ce soir-là. « Je voudrais remercier les supporters qui sont venus en nombre, qui ont fait que ça a été un match animé ce soir. Mais malheureusement, il y a eu encore des incidents », avait déploré le numéro 10 après la rencontre, au micro de Prime Vidéo.

« Je ne mets pas tout le monde dans le même sac, beaucoup de gens étaient venus ici pour faire la fête et nous supporter. Quant aux autres… Ceux-là ne peuvent pas dire qu’ils sont supporters de l’Olympique de Marseille, car on risque de perdre des points ».

Car oui, après des précédents incidents survenus à Angers, où des affrontements entre supporters marseillais et angevins avaient éclaté sur la pelouse après la rencontre en septembre dernier pendant SCO-OM, le club olympien avait été sanctionné d’un point de retrait avec sursis d’un an par la LFP. Sursis qui s’appliquerait uniquement si des faits sensiblement équivalents venaient à se reproduire.

L’OM va-t-il perdre un point au classement ?

Perdre un point pourrait bien être un coup dur pour l’équipe de Jorge Sampaoli. Mais tel est l’enjeu. Est-ce que la LFP se montrera ferme et retirera ce point à l’OM ? Ou est-ce que la commission de discipline se montrera plus clémente et jugera les débordements au stade Vélodrome moins graves que ceux survenus à Angers ?

« À ma connaissance, il n’y a pas eu d’envahissement de terrain (lors du match face au PSG, ndlr) donc pour moi il n’y a pas de débat », affirme Jacques Cardoze directeur de la communication de l’Olympique de Marseille, sur RTL.

Vers une fermeture des virages ?

Le club phocéen pourrait bien être doublement sanctionné. En effet, selon les informations de RMC Sport, le club olympien craint le huis clos pour ses virages pour une ou plusieurs rencontres. C’est d’ailleurs cette même sanction qui sera appliquée le jeudi 4 novembre prochain lors de OM–Lazio Rome en Ligue Europa, où le virage nord sera fermé. Une décision qui a été prise par la commission de discipline de l’UEFA après les incidents entre des supporters de Galatasaray et des fans marseillais fin septembre au stade Vélodrome.

Pour rappel, l’Olympique de Marseille affronte l’OGC Nice ce mercredi soir (21h00) à Troyes pour rejouer le match de la 3e journée de Ligue 1 qui avait été interrompu par des jets de projectiles et un envahissement de terrain à l’Allianz Riviera en août dernier.

Suivez toute l’actualité de la Ligue 1 sur notre compte Twitter.

À propos de Publisher