Hall of Fame Bundesliga #8 | OneFootball

Hall of Fame Bundesliga #8

Logo : Gladbach France

Gladbach France

Double Ballon d’Or, champion du Monde et d’Europe avec la RFA et véritable légende du championnat allemand, Franz Beckenbauer a marqué l’Histoire du football avec un grand H. Retour sur sa belle carrière.

Sa carrière en club

Le jeune Franz touche pour la première fois à un ballon à l’âge de 9 ans, au club du SC 1906 Munich. Jeune surdoué, il rêve d’intégrer le TSV Munich 1860, alors le plus grand club de la ville. Le destin en décide autrement lorsque lors d’un tournoi de jeune, il est frappé par un joueur de cette équipe. Franz est dégouté de cette mentalité et jette son dévolu sur le Bayern Munich en 1958.

En 1959, il rejoint l’équipe de jeunes du Bayern à l’âge de 14 ans et signe en professionnel trois ans plus tard. Il fait ses débuts en équipe première le 6 juin 1964, face à St. Pauli. Dès sa première saison, il est promu en Bundesliga en ayant évolué au poste d’ailier gauche. Reculé ensuite au milieu de terrain, il remporte dès sa première saison la finale de la Coupe d’Allemagne, au cours de laquelle il inscrit un but.

Les années suivantes sont pleines de succès pour le Bayern et Beckenbauer puisqu’il remporte avec le club bavarois ses deux premières Coupes d’Allemagne en 1966 et 1967 ainsi que la Coupe des coupe en 1967, offrant ainsi le premier trophée européen de l’Histoire du Bayern. À cette époque et seulement âgé de 22 ans, il est déjà capitaine de l’équipe bavaroise. La saison suivante, le Bayern remporte le premier championnat d’Allemagne de son histoire, continuant sur sa belle lancée.

Les années 70 sont pleines de gloire pour les Bavarois, qui remportent trois Bundesliga consécutives en 1972, 1973 et 1974 avant d’enchaîner et de faire de même avec la Coupe des champions 1974, 1975 et 1976. Aux côtés de Sepp Maier et de Gerd Müller, Beckenbauer brandit ces trophées de ses mains de capitaine. Le Bayern égale ainsi l’Ajax Amsterdam, triple vainqueur entre 1971 et 1973.

En fin d’année 1976, le Bayern remporte sa première Coupe intercontinentale. Malgré une réticence des joueurs du Bayern à disputer cette compétition, ces derniers acceptent finalement d’affronter l’équipe Brésilienne de Cruzeiro dans un match aller-retour, au cours duquel les Bavarois s’imposent . Cette année ne fut pas des plus faciles pour le club comme pour Franz, victime d’une blessure à l’aine qui marque sa onzième absence en 378 matchs de Bundesliga. Lors de son absence face à Francfort, ses coéquipiers s’inclinent sur le score de 3-0 et ce résultat nous donnera cette phrase mythique de Gerd Müller « Décidément, quand Franz n’est pas là, rien ne va plus au Bayern ».

En 1977, le triple champion d’Europe traverse l’Atlantique et est transféré aux Cosmos de New-York pour un contrat de 2,5 millions de dollars. Il vient alors relever un nouveau défi dans la nouvelle ligue professionnelle américaine. Cependant, ce saut de continent ne lui permet par de progresser sportivement et qui met un terme à sa carrière en équipe nationale.

En trois ans, Beckenbauer aide le club de New-York à vivre un véritable conte de fée, le club remportant le championnat dès sa première saison, ainsi que deux autres titres en 1978 et 1980.

Après ce beau conte américain, Beckenbauer décide de rentrer au pays à l’âge de 35 ans du côté d’Hambourg. Signant un contrat de deux saisons, il remporte sa cinquième Bundesliga en 1982. Le patron du club, Wolfgang Klein, déclare à l’époque avoir eu du mal à trouver les fonds pour ce transfert et avoir même déclaré un salaire minime pour que la DFB accepte ce transfert, bien que des doutes aient été présents.

Ditmar Jakobs, ancienne légende du HSV déclare à l’époque : « Nous avons eu beaucoup d’étoiles mais avec Franz Beckenbauer c’était encore un monde différent. Son attitude a été exemplaire ». Malgré tout, sa santé le rattrape et le Kaiser ne prend part qu’à 28 matchs de Bundesliga en un an et demi.

C’est finalement en 1983 que Franz Beckenbauer met un terme à sa carrière de footballeur professionnel après une nouvelle aventure américaine d’un an aux Cosmos de New-York.

Sa carrière en sélection

Il connaît sa première apparition sous le maillot national le 26 septembre 1965, à l’âge de 20 ans, au cours d’un match crucial de qualification pour la Coupe du Monde 1966, que les Allemands remportent 2-1, aux dépends de la Suède.

C’est en 1966 que le jeune Beckenbauer dispute sa première rencontre de Coupe du Monde, dans laquelle il marque deux buts face à la Suisse. Il inscrira son troisième but de la compétition en quart de finale face à l’Uruguay, puis un superbe coup franc en demie-finale face à l’URSS de Lev Yashin. Malheureusement, les Allemands s’inclient en finale face à une Angleterre évoluant à domicile.

Sa deuxième coupe du Monde a lieu au Mexique en 1970. La RFA se qualifie pour les quarts de finale en remportant ses trois premiers matchs de poules. En quart de finale, les Allemands retrouvent les Anglais, qui prirent une avance de 2-0, le résultat semblant alors déjà fixé. C’était sans compter un but égalisateur de Beckenbauer puis deux autres buts de Seeler et Müller. Les Allemands tenaient leur revanche mais ont du se contenter d’une troisième place du tournoi après avoir buté sur l’Italie en demie-finale.

Après cette édition, les grands noms de cette équipe arrêtent la sélection et Beckenbauer est nommé capitaine. Lors du championnat d’Europe 1972, les Allemands remportent le trophée après une victoire finale face à l’Union soviétique. Le joueur du Bayern Munich s’impose comme la pièce maîtresse du jeu allemand et remporte le Ballon d’or la même année, faisant de lui le premier défenseur de l’Histoire à soulever ce trophée individuel.

C’est finalement sa dernière coupe du Monde qui est la bonne. Évoluant au poste de libéro, il porte son équipe vers le sacre ultime en 1974. Après ce succès, l’équipe est sur la pente descendante. Lors de l’Euro 1976, la RFA se qualifie pour la finale de la compétition mais s’incline en finale face à la Tchécoslovaquie. C’est lors de ce match de Beckenbauer fête sa 100e sélection et remporte son deuxième ballon d’Or la même année, ce qui fait encore aujourd’hui de lui, le seul défenseur à l’avoir obtenu plus d’une fois.

Palmarès complet de Franz Beckenbauer

Trophées collectifs :

Bayern Munich :

  • Champion d’Allemagne (1969, 1972, 1973 et 1974)
  • Coupe d’Allemagne (1966, 1967, 1969 et 1971)
  • Regionalliga Sud (1965)
  • Coupe des clubs champions (1974, 1975 et 1976)
  • Coupe des coupes (1967)
  • Supercoupe de l’UEFA (1967)
  • Coupe intercontinentale (1976)

New York Cosmos :

  • North American Soccer League (1977, 1978 et 1980)
  • Coupe transatlantique (1980 et 1983)

Hambourg :

Champion d’Allemagne (1982)

RFA :

  • Coupe du Monde (1974)
  • Championnat d’Europe (1972)

Trophées individuels

  • Ballon d’or 1972 & 1976
  • Footballeur allemand de l’année (1966, 1968, 1974 et 1976)
  • Troisième meilleur joueur du XXe siècle
  • Meilleur joueur allemand du XXe siècle

À propos de Publisher