Haise : "Le scénario est cruel pour eux" | OneFootball

Haise : "Le scénario est cruel pour eux"

Logo : Evect

Evect

Après la victoire de son équipe dans les toutes dernières secondes du match face à l'ASSE, l'entraîneur lensois Franck Haise est revenu sur la prestation de ses hommes. Au micro de Prime Video, il porte aussi une attention particulière à la performance stéphanoise dans cette rencontre.

Franck Haise : "Cette victoire est précieuse. Elle a mis longtemps à se dessiner parce qu'on n'a pas fait les choses qu'il fallait faire en première période. Et après, il y a eu un adversaire qui, on le savait, a tout donné. D'ailleurs, je tiens à souligner que le scénario est cruel pour eux. Prendre un but à ce moment-là du match c'est évidemment très dur par rapport à tous les efforts qu'ils avaient fourni. Nous, on en a fourni pendant 45 minutes, mais eux pendant 90. Oui on a eu les occasions, je suis satisfait de ce résultat, mais la manière sur la première mi-temps n'est pas suffisante.

En deuxième mi-temps, on reprend le dessus physiquement parce qu'on a commencé à faire beaucoup plus de courses, à se démarquer plus, se libérer plus vite, mettre plus de pressing et de contre-pressing : tout ce qu'il faut faire pour gagner un match. Aujourd'hui, on gagne, certainement aussi parce que Saint-Étienne était amoindri. Et on gagne sur cette seconde mi-temps. Mais voilà, ce ne sont pas des choses qu'on doit renouveler. On sent que sur les situations en première période, quand on fait les choses simplement, avec de la vitesse et de l'intelligence, on est capable de leur poser beaucoup de problèmes. Mais c'était trop peu. C'est une bonne leçon parce qu'elle se termine avec le sourire, pour nous. Ce doit être une leçon quand même.

Il y a d'abord le premier but, avec un corner bien frappé et une belle frappe de Sotoca. Et il y a eu ce deuxième but. Seko Fofana avait eu une balle de match quelques minutes auparavant. J'ai cru qu'il y avait but. Puis finalement il vient quand même la chercher. On sait les qualités du joueur mais c'est surtout le caractère qui compte dans ces moments-là."

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher