Grosse soirée pour les hipsters du foot ce vendredi 😎

Logo : OneFootball

OneFootball

Erwann Simon

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Fwp-images.onefootball.com%2Fwp-content%2Fuploads%2Fsites%2F23%2F2021%2F02%2FFBL-ESP-LIGA-ATLETICO-CELTA-1613153079-1000x750.jpg&q=25&w=1080

Pas de très gros club en lice, pas de match de la peur pour le maintien ou au contraire de duel clé pour un titre, cette soirée du vendredi semble à première vue bien morose. Et pourtant : les trois matches du soir, Leipzig-Augsbourg, Bologne-Benevento, et Celta Vigo-Elche, pourraient bien régaler et te permettre d’impressionner tes connaissances avec ta fine connaissance du football européen. Petit guide.


Leipzig vs Augsbourg (20h30)

Probablement le choix le plus simple à faire, puisque le RB Leipzig est actuellement un solide deuxième de Bundesliga. À rebours de la plupart des équipes, qui varient leur schéma d’attaque mais gardent le même en défense, la meilleure défense du championnat adapte son jeu sans ballon aux capacités de l’adversaire. Hâte de voir ce que le laborantin Julian Nagelsmann sortira face à Augsbourg, son 4-4-2 resserré et sa capacité de projections rapides typiquement allemande.


Bologne-Benevento (20h45)

Cela fait un moment que la Serie A n’est plus le championnat du cynisme et des matches fermés, mais la tendance offensive semble encore plus marquée cette saison. Et le symbole en est peut-être le Benevento de Pippo Inzaghi, prônant le jeu à terre et les relances courtes depuis l’arrière. Une identité audacieuse qui coûte parfois des buts stupides dues aux limites techniques des joueurs, mais qui permet d’être pour l’instant assez nettement dégagé de la zone rouge (14e). En face, quoique moins radical, Bologne (13e avec le même nombre de points) séduit également à domicile.


Celta vs Elche (21h)

Arrivé en novembre dernier au Celta, l’Argentin Eduardo Coudet a tout de suite mis en place le 4-1-3-2 qui lui avait souri en Amérique du Sud. Au programme, une sentinelle protégeant à la fois la défense et menant le jeu de loin (Renato Tapia), des milieux qui se projettent très haut, de la vitesse et des redoublements de passe au sol. Si le boost du nouveau coach semble s’être estompé depuis quelques semaines, l’impression laissée contre l’Atlético la semaine dernière (2-2) est positive. À confirmer avec une victoire, à domicile, contre le 19e du championnat.