Giovanni Castaldi : « Gérard Lopez ce n’est pas un homme très puissant. Il n’a pas les capacités de combler ces manques là. Il passe son temps à jouer avec les dettes » | OneFootball

Giovanni Castaldi : « Gérard Lopez ce n’est pas un homme très puissant. Il n’a pas les capacités de combler ces manques là. Il passe son temps à jouer avec les dettes »

Logo : Girondins4Ever

Girondins4Ever

(Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)

Dans L’Equipe du soir, Bernard Lions journaliste reporter, s’est exprimé suite à l’information parue dans L’Equipe, comme quoi Gérard Lopez devait sortir 20M€ de sa poche pour continuer.

« Au départ c’était un trou de 30M€, finalement c’est un trou de 40M€. La société commerciale bouche un petit peu, aide à la descente, droit télé… tu rustines un peu mais il restera 20M€. »

Giovanni Castaldi en profite pour pointer du doigt le propriétaire des Girondins.

« Il était temps que la DNCG dise enfin à Gérard Lopez ‘sans créer de dettes’ parce qu’en fonds personnels, Gérard Lopez ce n’est pas un homme très puissant. Il n’a pas les capacités de combler ces manques là. Il passe son temps à jouer avec les dettes. Donc enfin, la DNCG pour le coup, fait quelque chose d’intéressant. »

Hervé Penot évoque de son côté la construction de l’effectif bordelais.

« Peut-être que l’équipe a aussi été construite de bric et de broc, c’est aussi la difficulté. Construire un effectif ce n’est pas simplement de prendre des joueurs à droite, à gauche, tiens machin il n’est pas mal… Prendre plein de joueurs qui étaient là pour se relancer soi-disant, c’est-à-dire que ce n’est pas un projet collectif. Ils s’en foutent un petit peu une fois que les choses sont en train de tomber. Donc c’est aussi la construction d’équipe et ça vient aussi des dirigeants. »

Bernard Lions :

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher