Gautreau évoque la difficulté dans la hiérarchie des gardiens au PSG | OneFootball

Gautreau évoque la difficulté dans la hiérarchie des gardiens au PSG

Logo : Parisfans.fr

Parisfans.fr

Avec l’arrivée cet été de Gianluigi Donnarumma, portier âgé de 22 ans, le Paris Saint-Germain n’a plus réellement de hiérarchie claire au poste de gardien de but. La concurrence avec Keylor Navas, gardien parisien âgé de 34 ans, va être compliquée à gérer pour Mauricio Pochettino, le coach du PSG. Sur les ondes de RMC, le journaliste Florent Gautreau, a évoqué la difficulté de la gestion de la hiérarchie à ce poste. 

Gautreau «je pense qu’il n’y aurait eu aucun problème si Navas avait été prêté»

«Cette concurrence entre gardiens est plus compliquée à gérer que sur d’autres postes. Elle est plus compliquée parce que, contrairement à d’autres postes où tu peux créer une certaine émulation, il faut une certaine durée quand tu alternes des gardiens. Sinon, tu risques d’affaiblir tes deux gardiens.  Celui qui perd sa place, comme Navas, alors qu’il n’a pas démérité et celui qui prend cette place à la pression car il doit faire mieux. Au PSG, je pense qu’il n’y aurait eu aucun problème si Navas avait été prêté et que le discours était de miser sur l’avenir avec Donnarumma en numéro un. Avec une doublure bien établie, comme Rico par exemple. »

La dernière saison de Navas dans les cages du PSG lui permet de garder sa place de titulaire. Ce serait évidemment injuste de le mettre sur le banc, car il s’agit d’un maillon fort de l’équipe. Il ne faut pas non plus sous-estimer l’importance de l’entente et la cohésion entre un gardien et sa défense. Tout changer peut forcément avoir un impact, même si Donnarumma est un excellent gardien. La stabilité a du bon. Il est aussi bien pensable que le portier italien qui vient d’arriver accepte certainement mieux d’être sur le banc. Il le savait en signant et il a beaucoup de temps devant lui.

Si Keylor Navas, perd sa place de titulaire sans raison valable, il y aura forcément une sorte d’injustice. C’est logiquement un dossier très compliqué à gérer pour l’entraîneur parisien. Mais depuis le début de la saison, ce dernier s’en sort tout de même bien. Puisque s’il est arrivé à laisser la place de numéro un à Navas, Donnarumma a aussi eu du temps de jeu, ce qui lui permet de son côté, de prendre ses marques au sein de l’équipe.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher