Franck Haise : « Ne nous prenons pas pour d’autres » | OneFootball

Icon: Lensois.com

Lensois.com

·30 septembre 2022

Franck Haise : « Ne nous prenons pas pour d’autres »

Image de l'article :Franck Haise : « Ne nous prenons pas pour d’autres »

Après la trêve internationale, le RC Lens retrouve la Ligue 1 ce dimanche avec la réception de Lyon. L’entraîneur lensois Franck Haise fait le point à l’approche de ce beau rendez-vous, remettant au passage dans son contexte le niveau de performance de son équipe depuis plus de 2 ans.

Lensois.com : Franck Haise, vous avez un gros mois d’octobre au programme avec la réception de Lyon, un derby à Lille puis également dans quelques semaines un déplacement à Marseille après avoir reçu Montpellier, soit beaucoup d’équipes dans votre zone du classement. Comment l’abordez-vous ? Ce sont des matches de Ligue 1. On a déjà joué contre Monaco, Rennes ou Lorient qui est actuellement 3e… Il n’y a pas beaucoup de match facile en Ligue 1. Il n’y a pas de différences avec ce que l’on fait d’habitude. On travaille chaque semaine pour être le plus performant possible, mais il n’y a pas de réflexion sur le fait qu’il y a Lyon, puis Lille, Marseille dans 4 semaines… Nous commençons par Lyon, ensuite nous verrons !

Comment gérez-vous le retour des internationaux, certains ayant peu joué comme Facundo Medina, d’autres plus à l’image de Seko Fofana ? Facundo Medina était aux Etats-Unis, ce n’est pas non plus l’autre bout de la planète. Ceux qui sont régulièrement pris en sélection ont une forme d’habitude. Sur les temps de jeu, le seul qui a été titularisé deux fois, c’est Seko Fofana et ça tombe bien car il avait été absent 3 matches avec nous. On avait senti à Nantes que c’était un match de reprise et c’est très bien qu’il ait pu enchainer avec la Côte d’Ivoire surtout qu’ils ont fait de belles performances. Quand on les retrouve, ils sont tous heureux de rentrer, parfois ils sont un peu revanchards car ils n’ont pas beaucoup joué mais c’est le lot des sélections. Il faut y faire sa place.  En tout cas, ils sont tous souriants !

« Depuis 30 mois, on fait une surperformance »

Image de l'article :Franck Haise : « Ne nous prenons pas pour d’autres »

Franck Haise rappelle que son équipe peut vite rentrer dans le rang si elle n’est pas à 100% voire plus.

Vous reprenez avec une grosse affiche contre Lyon. Comment appréhendez-vous ce match ? Lyon reste Lyon. C’est une équipe taillée pour les trois premières places. Quand ça va moins bien, peut-être les 5, mais elles sont quelques unes à être dans ce classement et ce n’est pas notre cas. Certes, on fait une surperformance depuis 30 mois et il ne faut pas oublier que ce n’est pas logique que l’on soit là depuis tout ce temps. Et si on peut y rester, on le fera. On est content d’être là depuis 30 mois mais ça reste de la surperformance. On avait le 16e budget, puis le 15e et peut-être maintenant le 12e. On a le statut en compétition, on s’est mis en mesure d’être dans les 7 premiers mais ça c’est le statut sportif, le statut du club ou de l’équipe lui n’est pas celui là. Le statut, je suis content de l’avoir et on va tout faire pour y rester, mais ce n’est pas celui de l’équipe ou du club et il ne faut pas l’oublier. Je le dis à tout le monde, ne nous prenons pas pour d’autres. Ceux qui pensent que nous sommes armés pour jouer la Ligue des Champions ne voient pas la réalité en face. A mes joueurs, je leur ai dit que si on ne met pas tous les ingrédients à 100%, si on n’est qu’à 85 ou 90%, notre place sera d’être 10es ou 12es. C’est parce qu’on est à 100, 110 ou 120% parfois depuis 30 mois qu’on est là et il ne faut jamais l’oublier. Mon rôle, c’est de dire qu’il faut qu’on continue parce que dès qu’un, deux ou trois joueurs en mettent un peu moins, ça se voit.

Ça veut alors dire que vous travaillez mieux ? Je ne dis pas qu’on travaille mieux que les autres, mais on sait qu’au recrutement, avec les joueurs et le staff, on travaille bien. Il n’y a pas de recette mais c’est parce que jusqu’à maintenant , il y a un alignement entre joueurs, staff et direction et c’est ce qui fait que depuis 30 mois il y a ce niveau de performance. C’est ça la vraie clé.

Propos recueillis par Christophe Schaad

À propos de Publisher