"Force est de reconnaître que la pitié l’emporte sur la colère !" | OneFootball

"Force est de reconnaître que la pitié l’emporte sur la colère !"

Logo : Peuple-Vert.fr

Peuple-Vert.fr

CHRONIQUE D’UNE DESCENTE ANNONCÉE

“La route des enfers est facile à suivre ; on y va les yeux fermés.” Bion de Boristhène - Philosophe cynique et satirique du IIIᵉ siècle av. J.-C

“Ouais, c’est facile à suivre : on lâche rien, ça travaille bien à l’entrainement, toussa. Démissionner ?? Ben … pourquoi faire ?!?” Claude MG Puel - 2 ans de Totem d’Immunité. Devrait tenter Koh-Lanta

The Final Countdown de Micheline (de la compta) : Mise à jour 16.10.21 - Maintien M - 38pts - Si y a un truc où on est réguliers comme des montres suisses, c’est bien ça.

Salut les Groupies

Ouais, ouais, ouais … Bon. Votre cowboy @JossRandall42 a failli passer son tour, vu l’indigente prestation de nos Verts lors de ce #RCSAASSE de (déjà) triste mémoire. Mais, contrairement à la majorité des composantes du Club que nous soutenons, je ne vais pas me défiler, ni fuir mes responsabilités. Comme le Peuple Vert qui, une nouvelle fois, a montré à la Meinau qu’il était bien le seul à tenir debout dans la Maison Verte. J’aurais tant aimé pouvoir vous faire la vanne que j’adore sur « la pause à la Meinau ». Mais non, pas de pause, au contraire, la reprise d’un naufrage qui n’aura finalement été que temporairement suspendu le temps d’un Derby en trompe-l’œil. Tiens d’ailleurs, j’ai failli titrer cette Chronique « De la frustration de l’éjaculation précoce » … Car nous étions nombreux à nourrir le secret espoir que le mieux entrevu face aux Vilains, dans le jeu comme dans l’implication, allait être le ‘début de quelque chose’. Ou du moins nous posions-nous la question ! Et bien c’est bon, on a la réponse. Je vous écris à chaud, juste après le match, ce qui est sans doute une connerie. Mais tant pis. Il y a des fois où il faut que ça sorte ! Et là, j’avoue que la colère le dispute à la pitié. Force est de reconnaître que la pitié l’emporte. J’ai donc titré « Chronique d’une descente annoncée », car on ne va pas se tirer les cartes entre Gitans : on y va tout droit. Je ne vois pas, aujourd’hui, comment il pourrait en être autrement en mai. Au-delà des faits de match défavorables, des vents contraires dont notre Chouineuse de Manager Général va faire ses choux gras pour se dédouaner une nouvelle fois de sa responsabilité de ne pas parvenir à faire réagir ce groupe, le constat est implacablement froid. Tu en prends 5 contre une équipe tout à fait médiocre. Ta place est en L2. C’est tout.

PARLER DE JEU ? À QUOI BON ?...

Un match pareil, ça me flanque le moral en-dessous du niveau de l’amertume, et me donne à peine envie de parler de foot. Mais comme on est (aussi) là pour ça disons que… une fois que tu auras dit qu’il y a eu un peu de « domination stérile » au début, à la fin t’en as quand même 5 dans la musette, donc tout est dit. Sur ce qu’elle a montré en ce dimanche, l’équipe n’a pas sportivement le niveau L1. CQFD. Par ligne, ça donne quoi t’est-ce-que ? En défense (qui n’est plus du tout une défense d’entrer), on a - au centre - deux moissonneuses-batteuses, emmerdés comme des conduites de chiottes dès qu’ils ont le ballon dans les pieds ; sur les côtés, un milieu en phase de reconversion professionnelle sans qu’on soit sûr qu’il ait trouvé sa voie ni n’ait pas besoin de formation, et un autre qui a les ailes qui touchent la piste. Au milieu (coule une rivière … que dis-je, un torrent !), NEYOU_NEYOU_NEYOU_SAINT_TROPEZ continue sa distribution gratuite (encore heureux !) de poudre aux yeux du faux-bon joueur, en traversant un nouveau match comme un fantôme ; et à côté de lui, un ZAYDOU_ZAY_NEUF, symbolisant à lui seul l’aspect trompe-l’œil du dernier Derby lors duquel on l’avait trouvé très bon, qui craque en l’espace de 4min, ce qui prouve bien que les mecs sont aussi malades dans leurs têtes que maladroits avec leurs pieds. En attaque (les Indiens ! Les Cosaques sont dans la plaine !), une fois que tu as réglé les cas de DANS_BOUANGA_Y_A_DE_L’EAU, visiblement plus préoccupé actuellement par son look capillaire que par son niveau footballistique (marrant d’ailleurs, sa nouvelle queue de cheval ne l’a pourtant pas rendu plus fringant ni meilleur au saut d’obstacle …), et encore plus fort, celui de COCCINELLES_HUNTER_NORDIN, dont le seul fait de match est d’arriver à être ridicule par un balais de cours d’école *même* sur un péno qu’il arrive à obtenir (c’est fort non ??!!), et dont on n’entend même plus remuer des réflexions dans l’immense local de sa cervelle vide (tous dans les jambes, rien dans la tronche … ce mec quand il pense, c’est à rien), il te reste quoi-t-‘est-ce-que Ernest ? Deux joueurs de foot (ou à peu près quoi…), paumés au milieu du marasme. FAT_KAZ et RYAD_AUBOUTDUBOUT. Et le simple fait de dire que ce dernier fut probablement le meilleur vert en dit long comme un jour sans pain sur le niveau des autres ! 2 joueurs sur 11. Et on essayerait de nous faire croire que ça va suffire pour rester en L1 ?... Un doute m’habite.

OBERKOMMANDANT PUEL : STOP OU …. STOP ?

(Note de moi-même : j’écris ces mots dimanche soir 16 octobre … Et je vois déjà fleurir des infos sur son possible départ. Donc au moment où vous lisez ces mots, si PUEL n’est déjà plus l’entraineur des verts, faudra pas venir me chercher des morpions dans la tignasse, vous êtes prévenus !!)

Bon tant pis, je me lance, et j’accepte l’augure de passer pour une bille s’il est viré comme le premier RUFFIER venu au moment où vous lirez ça. Pour moi, c’est évidemment STOP. Loin de moi l’idée de relancer l’insondable débat sur sa « part » de responsabilité dans le naufrage du Club. Mais si on reste purement factuel : il nous a annoncé en arrivant « qu’heureusement qu’il était là, car le club allait dans le mur ». Deux ans après, je n’ai pas l’impression qu’on se soit à ce point éloigné du mur ! J’ai même clairement le sentiment qu’on s’en est beaucoup rapproché au contraire. Nonobstant la soupe tiède qu’il nous sort à chaque conf de presse depuis 2 ans, et dont le contenu apparaît à chaque sortie un peu plus faux que les boobs d’un travesti, les faits sont têtus, Monsieur Glaude : tu bats tous les records négatifs du club et tu voudrais qu’on y croie encore ? Désolé, ça sera sans moi. Et même si - en cas de départ - le Club descend quand même aux enfers, et que tu seras alors condamné par ce con de Tumace en haute trahison, tu trouveras encore le moyen d’expliquer aux naïfs que tu n’y es pour rien, pour moi c’est stop. Non pas que les plans B soient légions … Non pas que les joueurs me semblent avoir le niveau (voir paragraphe 1) … Mais parce que j’ai beau me gratter le bol, je ne vois plus que ce levier-là pour créer le fameux électrochoc et espérer une remontada que ce soir, j’avoue, je ressens comme hautement improbable. J’ai peur qu’il soit déjà trop tard et que ce « dernier coup » aurait dû être tenté dès la trêve internationale de Septembre. Mais si j’étais à la tête du club, dès ce soir, je jetterais mon dévolu (et un dévolu absolument neuf qui aurait pu me faire encore de l’usage, mais quoi, quand on est d’un tempérament gaspilleur, on ne se refait pas) sur l’option de te dégager-voie-12, et mettre n’importe qui à la place. Le reste appartiendra alors aux joueurs et à leur fierté. À nous, il reviendra le triste avantage de garder les meules fermées comme le morlingue de Roro jusqu’en mai.

RESPONSABILITÉ VERTICALE

Notre club est en train de couler, tout seul, comme une bonne vieille blennorragie d’avant Fleming. Ce n’est pas sans un serrement de cœur (bien plus fort que celui du Jeu de Paume) que j’en fais le constat. Ce soir, on a tous mal à notre Club. Vraiment. Alors les pisse-froid habituels vont me rétorquer qu’il est encore bien tôt pour les bilans définitifs, ce à quoi je répondrai que quand on sera mathématiquement en L2 en janvier, là il sera trop tard en revanche.  Dès aujourd’hui, j’en veux à tout le monde. Dans les deux premières parties de cette chronique, j’ai expliqué en quoi j’en voulais aux joueurs, pour leurs insuffisances notoires et leur manque d’implication globale depuis le début. Ou parfois simplement pour leur nullité footballistique. Puis, en quoi j’en voulais à l’OberKommandant_Manager_Général_Contrôleur_De_Gestion_Je_Sais_Tout pour l’ensemble de son œuvre. Comment ne pas boucler la boucle en revoyant nos dirigeants devant leurs responsabilités. Fortes. Incommensurables, même. Si ce club que nous aimons tant est aujourd’hui vacillant comme un flan caramel sur le porte-bagage d’une moto dans le Paris-Dakar, c’est d’abord et avant tout en raison de choix décisionnels défaillants (Puel est arrivé tout seul à Sainté ? Il a menacé qui avec un Bazooka pour avoir des pleins pouvoirs dont il n’a rien fait sinon de la tension et de l’absence de résultat ?). Ou pire encore, de l’absence de choix décisionnels !! … Je ne hurlerai pas « Direction Démission » tant ça ne veut rien dire. Et je ne miserai pas tout sur la fameuse vente du club. Car avant de céder le Club, Messieurs, en tirant au passage un possible profit financier (ce que je ne vous reproche pas d’ailleurs), j’espère que vous aurez l’honneur de tout faire pour le laisser propre. Et en L1. Dans tout ça, et je le redis avec force, la SEULE composante du Club qui est digne d’icelui, ce sont les supporters Verts. Toujours là, encore debout à la Meinau. Et je pense à vous tous ce soir, car vous serez les seuls à n’avoir rien à vous reprocher, quelle que soit l’issue finale. Soyez fiers de vous dans cette tourmente, votre combat est juste, vous pouvez croire en vous, à défaut de pouvoir croire en ceux qui sont censés représenter et faire vivre votre passion. Je vous livre ici bien volontiers une phrase de Frédéric Dard (mon Maître à panser mes plaies à l’âme) :  À force d’être déçu par les autres, je finirai bien par croire en moi.

LA COMPLAINTE DES NOUVEAUX FUMIERS DE PETER B.

Salut mon Jean-Miche ! Sale temps pour la Fanfare hein ? Enfin je parle de la nôtre, évidemment, car la tienne va plutôt pas mal, d’après ce que j’ai pu voir. Je te sens d’ici persifler, plus preste qu’un moustique-tigre à t’inoculer la dengue ! Ouiiiii on a compris que tu comptais dans tes rangs probablement le meilleur joueur de L1 actuellement, c’est bon c’est pas la peine de remouiller la compresse ! Car nous aussi, si tu vas par là on en a des match-winners à l’ASSE !!! Le problème, c’est qu’on n’a pas encore décidé lesquels ! 😊 … Trêve de plaisanterie, il est bon le PAQUETAGE. Ça court pas la rue Traversière les mecs capables de jouer à l’autre bout du monde, dormir 4h dans un avion puis en entrer en cours de jeu le lendemain pour te changer le cours d’un match que tu maitrisais pas tant que ça hein ?... D’ailleurs, comme tu sais que je ne te veux pas de mal, je te souhaite qu’il ne lui arrive rien, au Lucas. Car pour le reste, j’ai pas été impressionné des masses, je te l’avoue. Mais ça, c’est surement mon côté jaloux/mauvaise langue, hein ? 😊 Allez j’arrête là, car dans notre situation, si je continue à me moquer, je vais passer pour une baltringue de bas étage. Et le cœur n’y est pas.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher